Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Les pseudonymes ne sont plus acceptés pour les commentaires. (4.11.2018)

03 Nov

Mariage pour tous : Pascal JOLLY, maire de Gasny (27) se prononce.

Publié par sous la Voûte étoilée  - Catégories :  #Réflexions - Conférences - TBO

PB030055.JPG

Pascal Jolly, maire de Gasny (27) - Photo Gérard Contremoulin

 

Ma réflexion se limite uniquement au seul mariage civil. J'insiste bien sur cet aspect.

- Ce serait une reconnaissance officielle de ce qui existe déjà dans les faits depuis la nuit des temps.

- Ce serait une reconnaissance légale de l'appartenance égalitaire des individus dans la communauté civile.

Le mariage religieux, seul reconnu avant 1792, insiste sur la finalité procréatrice du mariage. La répudiation d'une femme stérile était donc monnaie courante. Le mariage civil n'existe pas à l'époque. C'est à la révolution française, avec la séparation de l'église et de l'état, que l'unique reconnaissance légale va être donnée au mariage civil. La cérémonie religieuse reste un choix en fonction des croyances de chacun.

Dès lors, la procréation n'est plus inscrite comme l'objectif du mariage et la séparation, le divorce, s'inscrit dans une loi qui fixe les droits et les devoirs de chacun des conjoints.

Au début du XXème siècle disparaît l'article que "l'homme doit protection à sa femme et la femme, obéissance à son mari".
En 1970, l'égalité entre époux est instaurée dans les textes. Déjà, dès 1968, le mariage n'est plus l'acte fondateur du couple. Les unions libres se multiplient. C'est la liberté de chacun de se marier ou non.

L'union libre va offrir à chacune et à chacun et indépendamment de son sexe, la liberté de vie en couple.

L'article 12 de la convention des droits de l'homme établie le droit fondamental de se marier et de fonder une famille. Il n'y est pas fait mention de qui a le droit de se marier et comment fonder sa famille.

L'histoire du mariage est une évolution et une adaptation permanente au monde contemporain. Après le PACS, le mariage civil de 2 femmes ou de 2 hommes en serait une étape supplémentaire.

Le code civil nécessiterait évidemment certaines adaptations de ses articles sur le mariage puisque, même s'il n'existe dans le texte aucune différenciation de sexe, il est fait mention du père et de la mère.

Adoption :

On parle de l'équilibre de l'enfant dans un environnement familial ou la présence du père et de la mère y est indispensable. C'est bien entendu important et le cas idéal. Mais se limiter à cette conception, c'est nier la réalité.

Si là encore on fait un peu d'histoire : Il y avait le père, la mère, les enfants du couple. Et puis il y avait le même père, la maîtresse ou la favorite et les enfants adultérins, les bâtards.
A quel bel équilibre ! Ces enfants vivaient pour la plupart cachés et lorsqu'ils devenaient trop encombrants, on les supprimait.

Puis l'existence du divorce permet les séparations. Dès lors, l'équilibre de l'enfant n'en est-il pas affecté ? Ou alors et en fonction des situations, n'y retrouve-t-il pas au contraire un équilibre ?

Les conjoints séparés ont des droits et des devoirs, mais les devoirs sont-ils toujours respectés ?
Combien de femmes et parfois même des hommes se retrouvent donc avec leurs enfants dans des situations d'un foyer monoparental avec un abandon total de l'un ou l'autre des parents ? L'équilibre de l'enfant en est-il affecté ? Peut-être pas ?

L'adoption par un couple de même sexe ne retirerait rien à l'obligation d'éducation et de moyen à donner à l'enfant. Ça ne retirerait rien à l'amour que ses parents auraient pour lui.

L'adoption par un couple est possible comme elle est permise aussi à une personne seule aujourd'hui. Homme ou femme. Si les enquêtes faites à cette occasion révèlent toutes les qualités requises pour un seul futur parent, alors pourquoi les règles seraient-elles différentes pour un couple quel qu'il soit ?

Concernant la procréation assistée, je note que c'est possible et déjà effectif pour une femme sans pour autant que cela pose la question de sa sexualité.

Pour un couple d'hommes, qui n'a évidemment aucune possibilité naturelle de gestation, et si l'un des deux veut être le père biologique de l'enfant, il devra avoir recours à une femme intermédiaire, mais quid de l'autre homme, quid de cette femme.

Concernant le couple de femmes, l'une ou l'autre, naturellement peut porter l'enfant qu'il désire mais quid de celle qui ne l'aura pas porté ?

En cela je suis forcément interpellé et septique.

Si l'on veut un semblant d'égalité, alors l'adoption, pour un couple d'hommes, m'apparaît comme la seule possibilité légale et concernant un couple de femmes, et à condition qu'il choisisse la procréation naturelle, alors il faut trouver le statut légal à celle qui n'aura pas porté l'enfant.


Pascal JOLLY, maire de Gasny.

____________________________________________________________________

Commenter cet article

Jean Bonhomme 04/11/2012 10:47


Marchandisation... Tout cela est bien excessif quant il s'agit simplement de donner de l'amour à un ou des enfants quelque soit la forme de la cellule familiale. Deux hommes ou deux femmes qui
s'aiment n'ont pas l'idée de commercer sur la vie d'enfants!!! C'est voir beaucoup de perversion un peu partout! Dommage et ridicule cet argument.

sous la Voûte étoilée 04/11/2012 11:09



Et si finalement, l'attitude adoptée par l'église catholique, notamment, n'était guidée que par la volonté de "punir" les couples homosexuels d'être différents en leur interdisant le bonheur
d'élever des enfants... Si c'était la manière de faire survivre les lois infamantes condamnant les homosexuels ou classant l'homosexualité comme "maladie mentale" !!!



nemo82 03/11/2012 19:34


tu ne réponds pas à la question, qui va porter l enfant du couple homme , une mère porteuse  ? interdit pour l instant et c est transformer  la femme en  une  productrice
 de  chaire humaine ) ou  cela  se fera  par le  mariage  à 3 ( polygamie ) suivi du divorce  dès la naissance  de l enfant ???  L union de 2
hommes si  c est leur bonheur  pourquoi pas  mais la filiation de cette sorte  serai un retour a  la marchandisation de l être humain , c est de l esclavage  . Ces
questions semblent  avoir été éludées qui peut  éclairer ma lanterne  nemo82

Archives

À propos

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Les pseudonymes ne sont plus acceptés pour les commentaires. (4.11.2018)