Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Les pseudonymes ne sont plus acceptés pour les commentaires. (4.11.2018)

13 Dec

Presse sur la Franc-Maçonnerie : Koch félicite Nouzille

Publié par sous la Voûte étoilée  - Catégories :  #Presse - Livres - Revues

auteur 165vincentnouzille-copy-d0000A9EF0d70d48183d3

François KOCH                 Vincent NOUZILLE

Quand un journaliste, prédécesseur d'un second sur un même créneau, donne son appréciation sur l'article conçu par ce dernier, notamment sur la richesse des informations recueillies, sur leur exactitude et la pertinence des analyses, c'est un exercice qui ne manque pas de susciter la curiosité d'un ... Franc-Maçon ! 

En effet, tout pourrait conduire à penser qu'un Franc-Maçon, une Franc-Maçonne, serait plutôt mieux placé pour porter ces appréciations...   Mais, la curiosité d'une part et le fantasme qui se cache derrière toute évocation maçonnique d'autre part, ont pour effet justement de discréditer le Maçon aux yeux des lecteurs profanes lorsqu'il s'agit de parler de Franc-Maçonnerie... Ce qui, finalement, fait assez bien l'affaire des journalistes non-maçons !

C'est ainsi que François Koch (Blog La Lumière) commente le dossier que Vincent Nouzille a rassemblé pour le Figaro Magazine sur "La Franc-Maçonnerie et le pouvoir" ! Certes, le thème choisi n'est pas, à proprement parler, d'une particulière nouveauté, mais il fait vendre ; et, finalement, n'est-ce pas le but poursuivi...  

Habitué de sa manière de travailler, je dois reconnaître le grand professionalisme de François Koch dont les motivations à l'égard de la Franc-Maçonnerie ne sont ni plus ni moins que celles d'un journaliste pour un sujet qui l'intéresse vraiment. Ce qu'il a publié jusqu'à présent est le fruit des informations qu'il a certes su réunir mais aussi de celles qui lui ont été données ! Les frères et les soeurs qui voient en lui le grand satan de la dénonciation ou le grand prêtre du marronnier peuvent revisiter leurs analyses. C'est un journaliste qui sait travailler ! A bon entendeur...

 François aime bien le travail de Vincent : C’est bon, car ce dossier est truffé d’informations, et je n’y ai vu aucun dérapage anti-maçonnique. Tout juste exagère-t-il (un peu ou beaucoup) le pouvoir du GODF… pour faire peur aux lecteurs conservateurs du Fig Mag… c’est de bonne guerre… mais je l’écris sans lui jeter la pierre… c’est la moindre des choses. Bon ! Et même si le GODF fait les frais de ce satisfecit, on retiendra cet élément de la grille de lecture de François Koch : le "dérapage anti-maçonnique". C'est le trait qui le démarque d'un certain nombre de ses confrères et de ses consoeurs !  

Vincent Nouzille a souhaité me rencontrer dans le cadre de son enquête. Certain m'avait mis en garde contre lui lorsque j'étais responsable de la coordination de la Communication du GODF. J'ai néanmoins accepté et je ne le regrette pas. Son objectif consistait à cerner les contours de la Franc-Maçonnerie autour du nouveau Président de la République. C'est son thème, plus exactement c'est LE thème récurrent et l'arrivée d'un nouveau pouvoir conduit forcément la presse à vouloir "actualiser". 

Et si, de notre entretien, il a choisi de ne conserver que ma position sur la constitutionnalisation des principes de la loi de 1905, l'engagement 46 de François HOLLANDE, je ne saurai l'en blâmer. Ce n'est pas la moindre de mes convictions que celle qu'il " faut aider le président de la République à comprendre qu'on peut contourner ces obstacles" (page 46). 

J'ai profité de cet interview pour appuyer sur ce qui me paraît important actuellement, vus les obstacles que dressent d'une part certains constitutionnalistes et d'autre part les partisans du Concordat dans les départements Alsace et de Moselle, comme le maire de Strasbourg, Roland Ries. Oui, il est possible de contourner ces obstacles. La musique de Roland Ries n'est pas la seule sur place et on lira utilement l'analyse de Caroline Fourest ou celle de Charles Arambourou.

Pour le reste, je reste opposé à la volonté plus ou moins sous-jacente d'établir des listes. Je lui ai fait part de ma position sans grande illusion puisque c'était précisément l'un de ses objectifs. D'où parfois cette curieuse formulation de "supposé maçon". Je rejoins, là, les arguments de François Koch.

Manifestement, la rubrique "Franc-Maçonnerie" de la presse nationale compte une plume de plus, réellement investigatrice. Souhaitons lui, outre une bonne route, de se garder de l'ornière dans laquelle, pour vendre, certaines et certains n'ont pas su se retenir de tomber...

 

Gérard Contremoulin

____________________________________________________________

Commenter cet article

Pascal 30/12/2012 11:45


A ceux qui feignent encore de croire en une possible sortie négociée du Concordat en se drapant dans le blanc manteau des vertus républicaines
et laïques, il me semble que le débat est actuellement à nouveau clos pour le temps de la Présidence socialiste.


 


En effet, le ministre de l’Intérieur et des cultes Manuel Valls, lors de son passage à Strasbourg le 26 décembre 2012, a rendu visite à
l’archevêque Monseigneur Jean-Pierre Grallet pour le rassurer sur l’avenir du Concordat. "Il n’y a aucune inquiétude à avoir, a-t-il indiqué lors de son entrevue de 30 minutes avec ce
représentant de l'Eglise catholique en Alsace. La République est forte mais elle est fière de son histoire".


 


Bref, si la droite venait à repasser en 2017, il est fort à parier que ce point de l'abrogation du Concordat ne serait pas à l'ordre du jour de
la Présidence UMP.


 


Comme dirait Bruel dans sa chanson "Place des Grands Hommes", "on s'était dit rendez-vous dans 10 ans"... La boîte à jouets est refermée, à dans
10 ans pour le prochain épisode concordataire. C'est triste à dire, mais c'est la réalité.

athanase 15/12/2012 22:07


Je suis bien d'accord avec Pascal!... Moi, je ne suis pas Alsacien, je suis Lorrain!


Pour bien comprendre la différence, c'est comme si vous disiez à un Breton qu'il est Normand ou à un Normand qu'il est Breton! ...


Mais, Alsacien et Lorrain, nous avons un passé commun! de 1870 à 1914 nous avons été Allemand !... (Contre notre volonté!)  il en reste le Concordat!... (Et n'allez pas imaginer que tous
les Lorains et tous les Alsaciens parlent Allemand ! c'est faux !)


Faut-il l'abroger pour autant?... pas sûr!... il faut réfléchir!...


Pourtant je suis un laïc convaincu , FM du GO, mais je constate qu'en Alsace-Lorraine, le Concordat, ça marche pas trop mal !....


Alors, vouloir tout casser sous prétexte que la Laïcité passe (avant tout!)... réfléchisons d'abord sur le pourquoi du comment !... Je constate d'ailleurs que ceux qui prônent la fin du Concordat
ne sont ni Alsacien ni Lorrain!!!... mais, plutôt Bobo Parisien !!!...

Pascal 15/12/2012 15:53


En tant qu'alsacien, je peux témoigner de la difficulté d'aborder ouvertement le sujet de l'abrogation du concordat sur nos terres alsaciennes. Ici, les gens confondent souvent le concordat et le
droit local. Droit local d'ailleurs très avantageux et dont le volet social est largement bénéficiaire, reliquat du droit social germanique sous Bismarck, et que certains hommes politiques
français prennent en exemple à juste titre (François Bayrou). Nous y sommes très attachés ici. Pour ce qu'il en est du concordat, c'est une autre paire de manches. Parler d'une sortie même
progressive du concordat est une pure vue de l'esprit et est souvent difficilement compris, à commencer par la quasi-totalité des hommes politiques de droite comme de gauche en Alsace qui,
parfois par frilosité ou peut-être par électoralisme, soutiennent le concordat (y compris des hommes politiques francs-maçons). Je suis pour ma part tout à fait favorable à son abrogation, comme
une majorité des frères alsaciens du Grand Orient que je connais, mais le sujet ne fais pas l'uninanimité avec les frères d'autres obédiences. Nous savons que l'organisation éventuelle d'une
conférence publique sur le sujet de l'abrogation du concordat est difficile ici. Trouver une salle pour l'organiser est compliqué, avec le risque d'être boycottés (voire même que la réunion soit
perturbée par les religieux). Le meilleur moyen pour lancer une bonne vieille bagarre à coup de bibles et de crucifix comme en 1905-1906 lors de l'application de la loi de séparation en France
(hors Alsace-Moselle, alors allemande) serait d'organiser un tel débat en Alsace. Les consciences n'y sont pour l'instant pas prêtes me semble-t-il, car non préparées, et les laïques ont peu
d'audience. Abroger le concordat ? D'accord, sauf qu'aucun homme politique alsacien ne risquerait sa carrière pour si peu... Hélas...

athanase 15/12/2012 00:01


Eh oui!!! ... Les journalistes ont inventé un nouvel arbre... un Marronnier à feuilles présistantes !!!...

Christophe 14/12/2012 20:05


Un commentaire hors de propos, mais néanmoins à caractère journalistique.


Le nouveau "Freemasonry Today", décembre 2012, est sorti ce jour ! Avec malheureusement la litanie des loges supprimées, ou lorsque possible fusionnées.


Mais un article bien intéressant sur "comment recruter et garder les recrues au sein de la GLUE". Le problème soulevé par Kent Henderson, d'une durée de vie maçonnique ne dépassant pas 4 ans chez
les jeunes recrues, voir son article "FREEMASONS – AN ENDANGERED SPECIES?" (AQC n°113, 2000) est donc toujours d'actualité.


http://www.freemasonrytoday.com/ugle-sgc/ugle/item/810-no-time-to-be-retiring-edward-lord-and-julian-soper-give-advice-on-recruitment-and-retention


 

Archives

À propos

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Les pseudonymes ne sont plus acceptés pour les commentaires. (4.11.2018)