Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Retrouvez les blogs maçonniques sur : http://www.blog-maconnique.com/

21 Nov

RPMF : Alain Juillet (GL-AMF, ex GLNF) exposent 2 exigences ... "isolationnistes"

Publié par sous la Voûte étoilée  - Catégories :  #Régularité - Mixité

Alors que José Gulino, le Grand Maître du GODF, indique que son obédience observe avec calme le processus qui agite beaucoup autour d'elle, Alain Juillet, son homologue de la très récente GL-AMF (l'une des obédiences-scissions issues de la GLNF) fait le point sur le processus de recomposition en cours.

 

Logo-GL-AMF

Alain Juillet indique dans sa lettre du 19 novembre que la GL-AMF s'engage dans le processus de création d'une Confédération des Grandes Loges Régulières en France et précise notamment deux éléments :

"Il faut, également et surtout, respecter la règle selon laquelle les Frères ne peuvent visiter en Tenue que des Loges d’obédiences reconnues ou régulières en excluant notamment toutes les Grandes Loges pratiquant la mixité. Sur ce plan la GL-AMF respecte strictement cette règle avec tous les problèmes que cela peut poser à nos Frères, tandis que la GLDF ne pourra y prétendre qu’une fois arrêtées les visites de Grandes Loges irrégulières."

Voici la réaffirmation de cette exigence (le 4° point de la Règle) qui, si elle ne pose aucun problème aux frères issus de la GLNF, est réputée en poser à la GLDF. Et elle en pose en effet, par exemple à l'approche de la célébration du 200° anniversaire, le 8 décembre à la GLDF, de la RL "La Jérusalem Ecossaise" déjà évoqué ici. En effet, l'organisation d'une Tenue commune, fut-elle une TBO, regroupant la GLDF, le DH et la GLFF (obédiences respectivement mixte et féminine, donc "irrégulières") est incompatible avec le respect de la Règle ! Sans parler non plus du problème, certes plus prosaïque mais tellement concret, des relations entre la GLDF et le GODF ("irrégulier" s'il en est !) au sujet de l'hébergement par le GODF dans ses locaux de province de quelques 3.000 frères de la GLDF...

"Les autres obédiences revendiquant la régularité et qui voudraient en faire partie devront respecter scrupuleusement la totalité des mêmes critères."

Ce deuxième élément vient rappeller à qui l'aurait oublié qu'en aucun cas ces deux obédiences ne pourront candidater pour entrer dans cette confédération. Ainsi, le projet de réunir la "grande famille écossaise" pourrait bien avorter au nom, précisément, des grands principes sous lesquels ses tenants voulaient s'abriter !

 

logo-colonne0

Par ailleurs, la GLIF (autre obédience-scission issue de la GLNF) indique dans un communiqué du 13 novembre, son souhait de travailler activement dans le cadre de le Déclaration de Bâle. Elle rappelle à cet effet sa volonté de respecter la règle en 8 points de 1929, réécrite en 7 points en 1989.

On pourrait alors comprendre que ce projet de confédération qui serait candidate à la reconnaissance de régularité par la GLUA consisterait à la reconstitution, dans les faits, de la GLNF !

D'autant qu'il est une règle que ce rappel aux Basic Principles remet au premier plan, c'est d'ailleurs la 1° de la rédaction de 1989 :

"Elle doit avoir été légalement constituée par une Grande Loge régulière ou par trois Loges particulières ou plus, si chacune d'entre elles a été légitimée par une Grande Loge régulière"

Cette règle pose la question des origines de la GLDF en 1894 et notamment du rôle joué par le Suprème Conseil de France, juridiction de Hauts Grades et de Loges symboliques.

Enfin, la 5° règle de la rédaction de 1929 complète la précédente et ajoute une difficulté :

"Que la Grande Loge ait une juridiction souveraine sur les Loges qui sont sous son contrôle ; c'est-à-dire qu'elle soit une organisation responsable, indépendante, et gouvernée par elle-même, disposant de l'autorité unique et indiscutée sur les Degrés du Métier ou Symboliques (Apprenti, Compagnon et Maître) au sein de sa juridiction ; et qu'elle ne dépende ni ne partage en aucune manière son autorité avec un Suprême Conseil ou un autre Pouvoir qui revendiquerait quelque contrôle ou supervision que ce soit sur ces degrés."

Ainsi donc, l'administration qui régit les grades symboliques (1°, 2° et 3°) doit être indépendante de celle des Hauts Grades (4°-33° du REAA). Ce qui n'est pas "exactement" le cas rue Puteaux. J'ai personnellement assité à la cérémonie de fin de Convent de la GLDF en 2009, lors de la prise de fonction du TRGM Alain-Noel Dubart et la manière dont le rituel prévoit sa sortie, encadré de son prédécesseur et du TPSGC (plus haut dignitaire des Hauts Grades REAA), est explicite tant matériellement que symboliquement.

Ce que nous appelons en France, les Hauts Grades ou les grades de Sagesse ou de perfection ou de perfectionnement, les anglais les nomment les "side-degrees". Ces degrés "à coté" sont totalement indépendant des ateliers symboliques. Un peu comme au ... GODF !!!

Faire le point dans un processus permet de faire apparaître les problèmes restant à résoudre. Les "Bâlistes", derrière la GL Suisse Alpina, ont souhaité faciliter l'accès de la GLDF à la Régularité en proposant d'ouvrir ce processus. Les députés de la GLDF ont répondu favorablement. Pensaient-ils pouvoir s'affranchir de ces règles qui ne manqueraient pas de se rappeler à leur bon souvenir ? En proposant cette Confédération, pensaient-ils pouvoir contourner la question de l'initiation féminine, grand tabou des "réguliers" ? Pensaient-ils pouvoir s'affranchir de la réalité du paysage maçonnique français, de ses contraintes, des engagements mutuels entre les obédiences et des "services" rendus ? Pensaient-ils pouvoir s'affranchir, enfin, d'une habitude, centenaire de travail en commun entre la GLDF et le GODF et depuis certes moins de temps mais non sans intensité entre ces deux obédiences et les 7 autres qui se sont réunies, un temps, dans la "Franc-Maçonnerie Française" ?

Enfin, comment avec notre pratique d'une Maçonnerie libérale et adogmatique peut-on penser un seul instant pouvoir se soumettre à la règle dont la formulation est quasiment la même dans les deux rédactions :

"Que la discussion de sujets politiques ou religieux soit strictement interdite au sein de la Loge."

Ce point de situation développe des exigences finalement très isolationnistes, que l'on pourrait comprendre dans un contexte insulaire ou de "neutralité" mais plus difficilement dans un contexte ouvert, progressiste où les usages maçonniques prennent en compte les questions de société dans une perspective de Laïcité comme le précise José Gulino...

 

Gérard Contremoulin

________________________________________________________________

 



 

 

 

 

Commenter cet article

réboussié 22/11/2012 12:29


Rassembler ce qui est épars ? qu'ils disaient .. c'est bien de le dire , mais faut aussi le faire ? Alors avec ma mauvaise foi habituelle , j'ai essayé . J'ai pris , à ma gauche , le match
Ségolène-Martine , à ma droite le match Filons -Coupez . Facile , trop facile ....alors pour lier la sauce, j'ai rajouté l'affaire Science Pot  (  un pot pourri en quelques sortes ) :
j'ai mis ça dans mon mixer et j'ai observé le rassemblement de l'epad, pardons l'épars , l'EPAD, c'était avant, mais après les affaires de financement , et pis ça rentrait pas dans mon mixer , si
vous me suivez , merci camarades , sinon, pardon , poussez vous un peu , je veux retirer mon échelle , ... Ah oui , rassembler....j'aurais bien une formule , mais je ne sais pas si je peux
...j'essaie, si ça passe pas , tant pis ..."Parle à mon ....., ma tête est malade!".


Après le rassemblement , repos ...alors une réflexion personnelle, pour changer un peu, oui il y a des réguliers , qui tiennent régulièrement depuis le début les mêmes ....discours , les
irréguliers , ( une parenthèse pour dire bien sur que pour les irréguliers , ce sont bien sur les réguliers qui sont irréguliers , et réciproquement comme l'a si bien dit Pierre Dac ) , non moins
réguliers dans leurs opinions , on est au moins régulier sur un point , et puis le réel, Le réel, un truc bizarre , des "entités" qui ne pointent pas sur le cahier , mais avec deux pattes , deux
bras , un cerveau, si! si !, car en plus ils parlent, ils n'ont pas une Diode  rouge au bout d'un de leurs cinq doigts , ils ne répètent pas stupidement "Maison", mais ils y retourneront
quand même , puis ils reviendront,   Gémissons ? Ah ça oui, mais espérons ? Avec un cerveau  et deux pattes ? on peut avancer, faut juste relever la tête .... Et pis zut, on est
pas descendu de nos arbres pour écouter éternellement tous ces ... gens qui veulent nous parquer dans leur poulailler ! !!  Rassembler , ça me rappelle ... un coq dans un local poussiéreux ,
mais avec queques lardons , un litron de st joseph, .....Sérénissime grand et très puissant coq des loges poulaillères réguliéres et irrégulières réunies enfin, scuse moi t'as la crète de travers
, que je m'occupe de mes oignons? , oui mon coco .....tu peux me faire confiance ..

Archives

À propos

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Retrouvez les blogs maçonniques sur : http://www.blog-maconnique.com/