Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Retrouvez les blogs maçonniques sur : http://www.blog-maconnique.com/

10 Nov

THEOLIB : rééditer Ferdinand Buisson.

Publié par sous la Voûte étoilée  - Catégories :  #Laïcité - Religions

L’avez-vous remarqué ?
 
Du fondateur de l’école laïque, du rédacteur de la loi de 1905, Ferdinand Buisson, dont il serait trop long d’énumérer ici les titres qui le firent surnommer “l’homme-République”, aucun texte n’était, il y a peu, disponible en réédition. Faut-il comprendre que les fondements de notre République, de l’école laïque, n’intéressent de nos temps plus personne ? Cela paraîtrait incroyable… Ou faut-il croire que l’intérêt commercial de cette époque de l’histoire est “nul”, en un temps où la République est en passe de disparaître, liquidée par celles et ceux qui ont fait le choix du profit ? À la limite, peu importe.
 
Toujours est-il qu’une petite association, tout juste repérable sous l’appellation de Théolib, présidée par une prof de fac de la laïque, organisée par un Dr en philo de la laïque, s’est lancée dans la réédition des sources de la République laïque.
 
Parmi ses axes de travail, deux ont été prioritaires :
 
1) Rééditer les écrits de Ferdinand Buisson. Cinq livres sont déjà disponibles. Parmi eux, certains sont composés d’écrits jadis épars, désormais rassemblés. Mais au-delà des cinq, douze sont à venir (dont deux désormais disponibles). La “Bible des Hussards noirs”, le Nouveau Dictionnaire de Pédagogie et d’Instruction Primaire, dont c’est le centenaire, est en cours de réédition. 12 volumes de 500 pages, en souscription pour seulement 180€ (plus les frais d’envoi).
 
2) Rééditer les écrits relatifs à Dreyfus. Outre deux ouvrages de cette victime de l’intolérance militaire, une véritable “Somme”, qui aide à comprendre comment l’humain n’est rien dans les mains du pouvoir, et comment l’armée peut se permettre, en la personne de ses chefs, de trahir la Patrie, est aussi en cours de réédition. Ce mois-ci, le 5e volume d’un ensemble qui en comprendra 6, sera chez l’imprimeur.
 
De nombreux autres livres, récemment introuvables, ont également été réédités. La Commune de Paris au jour le jour, d’Élie Reclus ; des écrits du bras droit de Ferdinand Buisson, Félix Pécaut, dont son chef-d’œuvre, Le Christ et la Conscience ; des livres de Loisy, mis à l’Index ; de Séailles, que chacun gagnerait à lire ; sans oublier le Congrès de Rome (1904), qui fut l’un des sommets dans l’histoire de la Libre-Pensée, et une démonstration de force de la Franc-Maçonnerie libérale dont la tenue aida plus qu’on ne saurait le dire à l’adoption de la loi de 1905, portant séparation des Églises et de l’État.
 
Theolib ne cache pas ses orientations spiritualistes, et son ancrage protestant libéral (qui fut également celui de Ferdinand Buisson). Sa survie est rendue possible par sa structure associative (qui lui permet d’adresser à ses quelques donateurs les reçus fiscaux leur permettant de déduire 66% de leurs dons de leurs impôts), et par la modeste prétention de son seul permanent (rémunéré au Smic). Son œuvre est motivée par une simple conviction : Si la République est détruite, si l’identité nationale de tous les Français s’avère délitée (elle ne tenait qu’au service public), demain, il faudra reconstruire. Du point de vue d’un philosophe spécialisé dans l’histoire de la pensée, il sera impossible de construire, si la pensée de nos grands devanciers nous est inaccessible.
 
Pour cette année, le Nouveau Dictionnaire de Pédagogie et d’Instruction Primaire, publié il y a juste 100 ans, qui visait à doter tout instituteur de la Laïque des connaissances nécessaires, sera notre Grand-Œuvre dans la réédition. Bien sûr, que des personnes désirent acquérir des livres ne peut que nous aider. À cette fin, il suffit de regarder notre catalogue, qui recèle quelques surprises : www.theolib.com/livres.html. Nombre de camarades pourront s’y retrouver. Mais nous apprécions, tout particulièrement, les échanges.
 
Notre association propose des conférences, interventions en tenues blanches, etc., sans demander de rémunération (juste la prise en charge des frais). Exemples : “Ferdinand Buisson et les fondateurs de l’école laïque”, “Le Congrès de Rome : démonstration de force d’une laïcité républicaine” ; “Une compréhension spiritualiste de la laïcité : Ferdinand Buisson et ses proches” ; “L’Affaire Dreyfus, ou de la trahison au plus haut sommet de l’État”.
 
Pour tout contact : redaction@theolib.com 
 
____________________________________________________
Commenter cet article

Ajax 11/11/2011 23:56


"Ou faut-il croire que l’intérêt commercial de cette époque de l’histoire est “nul”, en un temps où la République est en passe de disparaître, liquidée par celles et ceux qui ont fait le choix du
profit ? "

Mazette, que de moulinets... ça fait combien de temps, au juste, que Buisson n'a pas été réédité? Cette carence est-elle bien concomitante avec l'avènement de "ceux et celles qui ont fait le choix
du profit?" (Et c'est qui, d'abord, ceux là? soyons précis, que diable...)

Et puis, dites, vous la préfériez vraiment sous de Gaulle, la République? moi pas. Elle avait pour seule qualité d'être plus riche, encore n'était-ce pas de sa faute mais de celle de la
conjoncture. On a du mal à comprendre ce qu'un homme de gauche peut voir à cela de méritoire. Et ce n'est pas un 11 novembre que vous nous vendrez, non plus, la République qui a fait la Grande
Guerre...

Alors les gémissements sur la République en passe de disparaître ne me font pas tant de peine que ça. La République, avec une majuscule, elle est devant nous et pas derrière - très loin devant,
sans doute.


sous la Voûte étoilée 12/11/2011 01:24



No comment !



Archives

À propos

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Retrouvez les blogs maçonniques sur : http://www.blog-maconnique.com/