Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Les pseudonymes ne sont plus acceptés pour les commentaires. (4.11.2018)

26 Apr

Un avatar maçonnique : les "fraternelles"

Publié par sous la Voûte étoilée  - Catégories :  #Obédiences

       th--5-.jpg

 

La Franc-Maçonnerie se vit en Loge !

Tout ce qui se propose d'exister en dehors n'en est-il qu'un avatar, un "canada-dry", les "Fraternelles" par exemple ? le GODF a décidé en 2002 de les exclure de ses perspectives...

 

C'est Alain Bauer, alors Grand-Maître du GODF, qui avait lancé la réflexion sur ces organisations paramaçonniques à un moment où certaines faisaient parler d'elles à propos de scandales, notamment immobiliers.

 

Le 12 décembre 2002, il donne un interview au Nouvel Observateur où il parle de "l'éradication des Fraternelles" .../...  "Il y a eu des pourris, des corrompus et des salauds qui se sont servis de la maçonnerie. La question pour nous était de savoir où se situait le réseau. Et ce que nous avons découvert, c'est que cela ne se passait pas dans les loges, mais dans les fraternelles et dans des structures inventées pour permettre à des frères et à des soeurs de se rencontrer et de faire des affaires."

 

C'est d'ailleurs à ce sujet qu'il devait parler de "karchèrisation"... dans la continuïté d'une politique initiée par le Grand-Maître Philippe Guglielmi (1998-2000) et qui consistait à couper tout lien avec l'affairisme, réel ou supposé, de membres du GODF. Et l'on remarquera que c'est pour cette raison que le convent du GODF a doté le Conseil de l'Ordre de la possibilité de "suspension à titre conservatoire" avec constitution de plainte devant l'instance juridictionnelle interne. 

 

Pourquoi ces affaires révélées par la presse ?

Soyons clair : si l'on attend de la Franc-Maçonnerie l'occasion d'accroître son carnet d'adresses, qu'on n'y entre pas ! Celles et ceux qui viendraient pour cela n'ont RIEN à y faire.

 

"Si tu viens ici par intérêt : va-t-en !"  C'est ce que l'on peut lire dès les premières minutes de présence en Franc-Maçonnerie.

 

Ces "affaires" ne concernent que peu de personnes. Certes, c'est déjà beaucoup trop mais il ne faudrait pas réduire les près de cent cinquante mille Maçonnes et Maçons à ces quelques cas.  

 

Au contraire de ces exceptions condamnables, il faut savoir que les francs-maçons se font un devoir de "répandre les vérités acquises". Cette recommandation se conjugue avec l'engagement de chacune et de chacun dans sa vie personnelle et professionnelle où "ils feront aimer notre ordre par l'exemple de leurs qualités, ils prépareront par une action incessante et féconde, l'avènement d'une humanité meilleure et plus éclairée." Cet extrait de notre rituel revient sur la dimension morale de l'attitude maçonnique en insistant sur l'exemplarité.

 

Alors, à quoi servent les Fraternelles ?

Cette question est au coeur du sujet et les maronniers de la presse s'en font surtout l'écho lorsque des scandales affairistes surviennent en y impliquant des Francs-Maçons. Creusons donc du coté de la réalité des pratiques de la Franc-Maçonnerie et des liens entre les francs-maçons.

Ils s'obligent à la Solidarité et à l'assistance mutuelle. Certains y voient la preuve de cet affairisme supposé, voire la garantie de l'impunité puisqu'ils devraient se soutenir en toutes circonstances ! C'est un argument spécieux et particulièrement faux. 

 

Le penser c'est d'abord oublier qu'ils s'obligent, simultanément, à l'étude de la morale. Chaque Maçon, en conscience, doit faire la part des choses entre ces deux obligations : morale et solidarité... Il exerce son libre arbitre pour déterminer son attitude. Il est donc faux d'affirmer qu'un franc-maçon doit soutenir un autre franc-maçon, quelles que soient les circonstances ! C'est lui ou elle qui choisit, toujours, en dernier lieu d'être ou non solidaire. Car la dimension morale du serment maçonnique doit primer pour chacune et chacun dans l'observance du devoir de solidarité.

 

Ensuite, on peut faire le parallèle avec la philosophie du contrat d'association de la loi du 1° juillet 1901, largement imprégnée de la réflexion maçonnique. Cette loi permet que "deux ou plusieurs personnes mettent en commun leurs connaissances ou leur activité dans un but autre que de partager des bénéfices" (article 1). Et le code général des impôts parle même alors de gestion "désintéressée". 

 

Car il y a fraternelle et fraternelle. 

Il existe plusieurs catégories de fraternelles. Celles qui se fondent sur un regroupement d'affinités de recherche, de partage d'expériences sociales et humaines et celles qui se fondent sur un regroupement professionnel, corporatif. De sorte qu'un Franc-Maçon conséquent devra s'interroger toujours sur le véritable objectif poursuivi par un regroupement fraternel avant d'entamer sa démarche d'adhésion.

 

C'est ce qui avait conduit Alain Bauer a prendre une position sans ambiguité : "Au Grand Orient, une loge de dentistes ou de magistrats, ça n'a aucun sens. Nos loges ont un caractère géographique et nous avons une opposition quasiment compulsive vis-à-vis des fraternelles professionnelles. Nous considérons que les fraternelles d'idées sont légitimes : des fraternelles de socialistes, de laïques, d'enseignants, ça ne nous pose pas de problème. Mais une fraternelle du bâtiment ou du matériel hospitalier, là, la dimension ésotérique nous échappe un peu." 

 

Une question sensible.

On le voit, la question des fraternelles est complexe. Les pratiques obédientielles sont différentes. Les préconisations adoptées dans les années 2000 par le GODF restent parfaitement d'actualité.   

Par exemple, les obédiences autoproclamées "régulières" interdisent tout débat de caractère social dans les loges, c'est une des conditions de la "Régularité", et dans le même temps, laissent libre cours aux fraternelles. Elles permettent aux membres de ces obédiences de se rencontrer en dehors et, éventuellement, d'y traiter de ce qu'ils ne peuvent traiter à l'intérieur. On a vu, avec les dossiers instruits par le juge de Montgolfier à Nice, le rôle joué par certains membres de la GLNF. On a vu aussi en d'autres lieux des "affaires" aussi peu reluisantes mettant en cause des membres d'autres obédiences et notamment du GODF. Lesquels ont été suspendus à titre conservatoire, quand ils n'ont pas démissionné... 

 

La Grande Loge de France, qui revendique pourtant la reconnaissance de cette Régularité anglosaxonne, va même pourtant jusqu'à en faire la promotion en accueillant la "2° journée des Fraternelles", rue Puteaux.

2013-04-26_14h15_15.pngCe type de promotion laisse planer une grande ambiguité entre d'une part le travail maçonnique qui se déroule dans les locaux des obédience et l'accueil des fraternelles dans ces mêmes locaux. Ce qui tend à légitimer leurs activités, parfois, regrettables.

 

Tout comme serait parfaitement regrettable et particulièrement "déplacé" la mise en place de fraternelles politiques dans les collectivités territoriales à la veille des élections !!!

 

Gérard Contremoulin

____________________________________________________________ 

Commenter cet article

pierre morville 17/05/2013 18:33


Bonsoir,


peux-être étais-je un peu excessif.Et je m'en excuse. Mais je suis encore surpris d'être mis en cause sur un site maçonnique plus que public (voir Google)  et voir mon nom
 révélé et de surcroît , vilipendé ainsi que ceux des organisateurs de cette conférence qui fut très riche et rès féconde pour l'amélioration du cadre de vie et de travail de nos
concitoyens.


Je reste persuadé qu'on ne peut pas brocarder en citant explicitement sur un site maçon, le travail d'autres maçons, fût-il participant à des fraternelles, sans avoir assité au travail opéré. La
question de la souffrance au travail, des risques psycho-soiaux, des problèmes relatifs à l'organisation du travail, notamment dans le cadre d'une économie en récession sont à mon avis, des
problèmes urgents dont l'ensemble de la maçonnerie devrait s'emparer rapidement.


On est donc loin de l'affairisme suspecté.


Et au moins , j'ai eu le courage de signer de mon nom,


 les commentaires présents sur ce site


Pierre Morville


Fondateur de "l'Observatoire du stress", responsable syndical du groupe France Télécom 

réboussiél 17/05/2013 11:20


ce n'est pas pour répondre , juste ma pensée du moment , comme je le fais chez nous , dans ma fraternelle ...après , je pense , je médite, le soir  , la nuit ...ce misérable blog ? j'en
connais des plus pointus ...Mé ze.... vais pas les citer encore , ni toute la littérature spécialisée ...ce que je reproche à ce blog ? quelques dizaines ou centaines de personnes libres et de
bonnes moeurs qui s'exprimeraient de temps en temps  , pas des  "experts", la situation actuelle française porte le jugement et la condamnation des ces gens là, je parle des inégalités,
de la liberté bafouée car formelle, et d'une fraternité mise à mal par l'injustice sociale et la morgue des "ayants ", leur suffisance ...ou leur insuffisance ....


Sur les fraternelles , presque tout a été dit ici, je ne peux donc que répéter le risque d'association de malfaiteur profitant de notre association, mais les hyennes ne s'éloignent jamais des
gnous ou des moutons , et les doryphores des champs de patates ...


A nous de veiller sachant qu'une pomme pourrie dans un panier , elle ne redevient pas saine au contact des autres , suis je assez clair ??


Pour ce qui est des syndicats , j'ai donné , de longues années , le harcellement au boulot , j'ai connu , de longues années aussi sous pillules , bien peu défendu , mais faut dire que le délégué
syndical de mon syndicat au conseil d'administration de ma boite était lui aussi victime de harcellement , a fini en dépression .....écoeuré par l'inertie des ses camarades syndiqués , membre par
ailleurs et en plus d'une "fraternelle" politique sans laquelle d'ailleurs on ne peut avoir de pouvoir dans la première ...je ne fais pas un dessin mais ce n'est pas une situation unique ...


 Tout ceci pour dire que la FM, c'est quand même un truc particulier , le coté "profane", inévitable car il faut bien payer l'eau et le gaz ...Il y a en plus ce coté "initiatique" , chacun y
met ce qu'il veut derrière, je le construis encore aujourd'hui grace au contact des FF et SS que je fréquente , grace à internet qui me permet sur certains blogs de lire la détresse sociale,
économique , ortographique , philosophique , .....de certains , espérons que nos efforts  ( Ah que , cet c'est pas fini...) et notre espérance donneront des résultats , d'autres blogs ou
l'on a l'impression de parler à des frères (humains, et pas obligatoirement maçonniques..), de personne à personne ... mais sans masque , la parole circule , en dehors des langues de bois , ...
la parole publique (version TV) aujourd'hui n'est elle pas le plus achevé symbole de la misère du temps ?


Pour ce qui est des raleurs ? tous les arguments doivent être publiés , pour les opinions , chacun en a un comme un trou du cul aussi , on peut dans ce cas être plus circonspect ...


 quand aux termes , pour ceux qui ont connu l'école "normale", on sait la norme , et on peut parfois utiliser un "gros mot " à bon escient ...appeler un chat un chat , et un fripon un fripon
....


Une anecdote , sur notre conformisme ...un jour , en stage , le soir , on sort les bouteilles et on "goutte" un peu , et on philosophe , tard , très tard , le paradis , quoi , et une nénette ,
sympa , qui me sort -" arrête un peu , des gens comme toi, j'en ai plein la maison ,2 ou 3 fois par mois .."  je n'ai jamais oublié, ....et j'accorde une attention particulière à toute
opinion divergente ...le pouvoir des mots ????


enfin , tout ça , c'est mon opinion .....du jour ..

pierre morville 16/05/2013 22:14


Et en plus , je suis censuré ! Deuxième commentaire : qui es-tu pour villipender sur l'espace public des frères ? Qui es-tu pour juger les contributions faites sur la "souffrance au travail dans
un colloque d'une exceptionnelle qualité ? J'étais l'un des contributeurs, dénoncé sur ton site, nominalement ! A quel effet ? Dans quel but ?


Et par hasard, ma contribution au débat de ton misérable blog est impossible


Pierre Morville, dirigeant syndical


 

sous la Voûte étoilée 17/05/2013 07:47



Les commentaires sur ce blog sont libres ! Toutes les contribution sont donc possible ! Les textes sont en ligne dès que leurs auteurs les "envoient". Je peux ensuite
éventuellement les supprimer. Je ne le fais que très exceptionnellement et toujours lorsque le commentaire concerné contient des insultes littérales.


Sur le fond, j'expose ici une position sur les fraternelles qui est la mienne. On peut parfaitement la contester et exprimer cette contestation ici. J'observe d'ailleurs que Pierre Morville
a déposé 2 commentaires. Où serait donc la "censure" ? 


Je ne confonds pas les colloques de réflexion proposés par les obédiences, les Tenues Blanches ouvertes (ouvertes aux non Maçons) sur différents thèmes à caractères sociétaux ou culturels
avec les Fraternelles, bien évidemment ! Je participe moi même à certaines de ses réunions publiques comme orateur. Ce n'est pas le cas de certaines Fraternelles à caractère professionnel
dont l'objectif est beaucoup plus contestable. Et je maintiens. 


 



pierre Morville 16/05/2013 21:21


Qui es tu pour vilipender les autres ? J'ai été l'un des orateurs. Les débats furent exceptionnels de qualité sur la "souffrabce au travail". Faut-il la connaître...

réboussiél 27/04/2013 14:14


Fraternelles d'affairistes ? Syndicat de la magistrature ? Le mur des cons , ça change de celui de l'argent ..Les voyous les juges et la gauche ? syndicats de gauche ? inadmissible !! y a aussi
la CGT ...


Heureusement yen a d'autres , et faut les citer , ceux qui bossent pour la grandeur du pays , : les lobbys .. que serait on sans eux ???la dette qu'on leur doit , bien supérieure à la dette
financière ...Le lobby de l'armement , celui du pétrole , des banques , des hauts fonctionnaires de Bercy, celui des églises , de la pharmacie , de l'agroalimentaire, de la chimie ...grace à eux,
on mange , on se soigne , on est protégé...


Belle démocratie en fait, qui arrive à lutter et se maintenir face à ce troupeau, cette meute , cette populace populiste et vulgaire , tous ces groupuscules  de gauche pour simplifier , qui
devrait travailler plus , penser moins , obéir un peu mieux , écouter les experts ....et les élus désignés ...


Mais ça va changer , Ach , so ! Marine va venir, on va les (re)dresser, leur apprendre à marcher au pas (de l'oie, vilains petits canards ..non mais )(re) organiser les
camps     de vacances , Wir haben les moyens de fous faire parler et plus encore de fous faire taire  non mais  enfin ...


Fraternelles ? ach !, les mots ? on interdit les fraternelles ? pas la fraternité , j'èspère ?


On est reconnu .....reconnait on ces groupements ? peut on interdire une association , si c'est de malfaiteur, il y a déjà des lois pour ça ? ah , oui , mais faudrait les appliquer ...insoluble
donc ..qu'il y ait des individus chez nous qui n'ont que peu de rapport avec nos idées de fraternité , de quête de spiritualité , ... deux races sur terre , ceux qui sont nés pour prendre et ceux
qui sont nés pour donner , sympliste bien sur , mais  niveau de vie en france , 80% de la population peut choisir son camp ...car la solidarité maçonnique  elle touche les frères et
soeurs , mais aussi les voisins , les parents , toute personne dont on a  à connaitre et que l'on peux aider d'une façon ou de l'autre , non , je ne suis pas le frère d'un certain abbé ni
son fils , et aider  c'est aussi donner l'adresse d'un voisin qui donnera quelques euros pour couper du bois  ou bécher un coin de jardin , ... mais finalement , il y a peu de gens qui
ont vraiment besoin d'aide ....(des années de pratique dans le social, la philo, je bosse , le réel ? de longues années de pratique )


Mais sommes nous capables de virer de la loge le futur candidat à la députation , qui est visiblement la pour les voies (chemin qui mène au paradis des Elus ) , mais qui rend tant de bons
services ????il va à la messe de temps en temps , (les voies , celle du saigneur ....), va peut être aussi à la synagogue et au temple pour bien monter son absence de dogmatisme et sa laïcité ,
il ira à la mosquée plus tard quand il aura été élu et qu'il aura trouvé un combine ....il est copains avec les patrons car le travail est une valeur maçonnique (ta mère) , et avec le banquier
car c'est lui qui permet à l'entrepreneur de ...(caricature ,  aucun rapport avec le réel bien sur ..)


Je propose donc comme voeu pour le prochain convent le vote de l'obligation pour chaque loge d'avoir un mur des cons , sur lequel chacun pourra afficher la photo de son con préféré , et la sienne
à coté bien sur , avec ce petit détail, sans arriver à l'exaustivité , on doit approcher la vérité totale ,        ......comment ? afficher l'état J directement
?????  ou alors on vote (les boules ) et on fait un classement ??? ça se passe comme ça dans les partis politiques ( y a ka voir les résultats ..)...Rappelez vous Hitler , à ses débuts ,
visitant un asile de DSM5 , section ceux qui se prennent pour le fureur , des dizaines de candidats plus vrais que nature ..de parfaits sosies , ...confusion , émeute .., ...on a été obligé d'en
prendre un au hazard


Le problème du communautarisme , c'est que quand t'as commencé , ...pour s'arréter , faut attendre le mur ....   finalement , c'est un simple problème de mot , appeler fraternelle une
association à but lucratif , c'est comme dire que le PS est un parti de gauches ...même s'ils sont malhabiles ....

calvariam 27/04/2013 09:49


Je ne sais pas s'il faut les interdire (pour ma part, la seule dont je fait parti, est d'ordre gastronomique et se contente de réunir des FF. de toutes obédiences autour d'un repas), mais une
chose est sûr les dénoncer en général et en tolérer certaines (comme la fraternelle parlementaire) est injuste et désastreux. Cela est valable également pour les loges n'accueillant qu'un corps
de mêtier ( même exemple pourquoi tolêrer les loges n'accueillant que des politiques ou des artistes et dénoncer les autres). Cela dit, il me semble que cette question des fraternelles en soulève
une autre: celle de la solidarité en générale entre les FF. qui, me semble-t'il, tend à devenir de plus en plus formelle, justement par peur du qu'en dira-t-on, alors qu'il existe bien
d'autres réseaux et chaines de solidarité...En quoi aider l'un de ses FF. serait plus critiquable qu'aider un cousin, un coreligionnaire ou un memebre de son club de foot?

calvariam 27/04/2013 08:48


soit on interdit toutes les fraternelles, soit on les autorisent, mais les catégoriser, selon leur objet est spécieux et orienté.
Je ne vois pas en quoi une fraternelle réunissant les dentistes ou les avocats serait plus problématique qu'une réunissant les enseignants (qui ont déja la FEN) ou pire, selon la couleur
politique (j'aime l'exemple, extrèmement parlant), les obédiences en général, etle GODF en particulier  sont suffisamment noyautées par les partis en général et le parti socialiste en
particulier pour ne pas en rajouter...( à tel point que les marronniers devraient s'intituler "Quels franc-maçons sont des politiques" plutôt que l'inverse) Je m'étonne d'autant plus de cet
article qu'il y a quelque temps, sur ce même blog il était fait largement publicité pour une fraternelle, à savoir les enfants de Cambacérès, c'est un peu faites ce que je dis mais pas ce que je
fais...Finalement l'attitude de la GLDF, qui les prend en compte officiellement est l'attitude la plus raisonnable et démontre encore sa résistance aux pressions issues du monde profane...

sous la Voûte étoilée 27/04/2013 09:12



Ce commentaire mérite deux précisions.


1/ La FEN n'existe plus depuis... 1992 dans les faits et en droit, depuis le congrès de Pau. D'autre part, il ne s'agissait pas d'une "fraternelle" mais d'une fédération syndicale
d'enseignants où la chasse aux francs-maçns était plutôt la règle... Je le sais d'expérience !


2/ La prise de position pour le Mariage pour Tous, que je n'ai pas cachée, était un soutien à un projet de loi. Qu'il y ait eu parmi les soutiens une fraternelle ("les Enfants de Cambacérès") est
une bonne chose. Mais en tout étatd de cause, comment y voir là un soutien de ce blog à cette Fraternelle ? C'est un argument spécieux.


Enfin, sur le fond, je ne suis pas loin de penser, effectivement, qu'il vaudrait mieux  toutes les interdire... 



Yves PRAS 26/04/2013 21:36


Accord complet

duplay 26/04/2013 19:08


Il est peut-être nécessaire de faire une distinction entre les fraternelles. Mais je ne vois pas en quoi une association de ce type qui regrouperait des soeurs et des frères selon leur conviction
partisane serait tolérable alors que celle qui  fonctionne par attache professionnelle serait comparable. Dans l'un et l'autre cas, il s'agit d'un contre-sens maçonnique total. On ne rentre
pas en maçonnerie, ou du moins on ne devrait pas y rentrer, pour rencontrer son semblable. C'est la difficulté et l'intérêt de la démarche. Il n'es pas interdit, au contraire, d'avoir des
convictions politiques ou philosophiques, mais la maçonnerie n'est ni un parti et encore moins une religion. 


Il est d'ailleurs curieux de constater que certains responsables politiques décident de se mettre en congé de leur loge quand ils sont élus. Contrairement à ce qu'ils croient, ce geste ne fait
que prouver qu'il y avait une grave confusion quant à la sincérité de leur engagement maçonnique.


Pour en terminer sur une considération plus légère, les seuls groupements que l'on pourrait à la rigueur admettre son ceux fondés sur une activité récréative, pêche à la ligne ou gastronomie et
encore il existe des clubs profanes qui remplissent parfaitement ce rôle.

sous la Voûte étoilée 27/04/2013 08:36



L'une des questions qui pourraient être mise à l'ordre du jour de nos réflexions collectives : pour quoi devient-on Franc-Maçon ?


En tous cas, pas pour rencontrer mes doubles, qu'ils soient "collègues" ou "camarades"...



Archives

À propos

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Les pseudonymes ne sont plus acceptés pour les commentaires. (4.11.2018)