Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Retrouvez les blogs maçonniques sur : http://www.blog-maconnique.com/

19 Nov

Vous avez dit secret ?

Publié par sous la Voûte étoilée  - Catégories :  #Réflexions - Conférences - TBO

     Société "secrète" ou société "discrète", la Franc-Maçonnerie nourrit et nourrira très probablement encore longtemps nombre de fantasmes. Et pourtant, de quoi s'agit-il aujourd'hui ? De quel paravent les Francs Maçons, hommes et femmes, auraient-ils l'impérieux besoin ?

Plusieurs sources.

D'abord, cette question du Secret en Franc-Maçonnerie se rencontre le plus souvent, comme l'indiquent Roger Dachez ou Alain Bauer, dans les pays qui ont subi dans leur histoire une invasion ou une occupation ennemie.

Le sort de la France est particulier puisque c'est un régime français, certes fortement influencé par l'occupant nazi, "l'Etat français" de Philippe Pétain qui, dès ses premières heures, le 19 Aout 1940, prononcera la dissolution du GODF et de la GLDF. Le développement de cette politique haineuse dirigée contre les Francs-maçons, voir l'article d'Eloise, sur la base du concept très porteur du "complot judéo-maçonnique" conduira à l'établissement de listes, de prononciation d'interdits professionnels et de déportations. Cette traque, on ne dénombrera plus qu'environ 6.000 membres au GODF et 3.000 à la GLDF au lendemain de la guerre, laissera beaucoup de traces, aujourd'hui encore...

Autre source, le poids, dans un pays longtemps marqué par l'hégémonie vaticane, de ce que Rome nommait "le complot maçonnique" et nomme encore, et particulièrement avec ce pape, "le péché grave". L'excommunication qui "frappe" les Francs-Maçons n'est toujours pas levée. Je n'en éprouve aucune douleur particulière à titre personnel, mais l'opinion en conserve la flétrissure.

Le secret est aussi une bonne affaire pour les médias, comme l'indique Marcel-Bolle de Bal, sociologue à l'Université Libre de Bruxelles. On constate, avec une régularité qui tend à s'accroître, que la Franc-Maçonnerie est l'un des marroniers qui relance les ventes.

arton14186-361de 

 Paru dans Libération du 28 février 2012

Qu'il y ait à la Une Equerre, Compas, du bleu, du jaune, des gants blancs, des sautoirs ou des tabliers et les mots "FRANCS-MACONS", et les ventes enregistrent le rebond espéré, même si les contenus en pages intérieures ont une fâcheuse tendance à répéter toujours les mêmes arguments, les mêmes approximations, les mêmes erreurs. On est loin du journalisme d'investigation.

Le secret nourrit encore quelques carrières journalistiques, plus ou moins bien intentionnées. Reprenant à sa manière la thèse du complot débouchant sur l'établissement de listes dans certaines professions, Sophie Coignard publiera quelques belles feuilles d'anti-maçonnisme ("Un état dans l'Etat", Albin-michel, 2009). Avant elle, Ghislaine Ottenheimer et Renaud Lecadre nous avaient gratifiés d'une enquête réalisée dans ds conditions telles "qu'il est impossible de vérifier les sources", intitulée "Frères invisibles" (Albin-Michel, 2001) et pour laquelle je reprends la critique de Thierry Rouault.

Dans un tout autre registre, beaucoup plus sérieux et documenté, notamment par sa pratique du contradictoire dans son travail d'enquête (mais tout autant controversé) François Koch publie un blog "La Lumière" qui s'intéresse au quotidien de la vie des obédiences maçonniques. 

Des cinéastes se sont sincèrement préoccupés de donner leurs visions de cette question qui fait tant courrir les plumes et verser de salive. Alain Moreau et Patrick Cabouat ont écrits et réalisés " Les Frères invisibles de la République", film dans lequel ils abordent la question des relations entre franc-maçonnerie et pouvoir politique, ou encore Gabriel Le Bomin et Stéphane Khémis avec " Les Francs-Maçons et le Pouvoir".

Et puis les nouvelles techniques de l'information et de la communication ont vu naître depuis une dizaines d'années une "blogosphère maçonnique". Des sites de Loges ont été créés, des Blogs sont apparus, des groupes Facebook se sont constitués pour parler de la maçonnerie soit entre maçons (groupes fermés) soit avec des non maçons (groupes ouverts). Et comment ne pas rendre hommage à celui qui a ouvert la voie "le Blog Maçonnique" de Jiri Pragmann, également blogger. Et puis, par son travail sur l'histoire, même si je me surprends à lui en contester pafois certains aspects, le Blocnote de Jean-Laurent.

Et pourtant : comment dévoiler ce qui n'est pas voilé ?

Car le secret maçonnique, qui existe bel et bien, se réduit à 3 domaines :

1/ d'abord concernant l'appartenance : le choix d'appartenir à la Franc-Maçonnerie est personnel, intime. Il n'appartient qu'à celle ou celui qui le fait. Il est donc légitime de lui laisser la faculté de le révéler ou de le taire.

2/ ensuite concernant les travaux eux-mêmes. Avoir la possibilité de tout pouvoir aborder et de se dire va de pair avec la certitude que rien ne sera divulguer des propos personnels tenus. Par contre, le résultat des travaux pourra être communiqué, par exemple lors de réunions ou conférences publiques ou de Tenues Blanches Ouvertes.

3/ mais enfin et peut-être même surtout, il a ce que chaque membre vit en loge, sa perception du travail maçonnique, les impressions qu'il ressent. C'est du domaine de l'intime et par conséquent, comme toutes ces choses qui ne s'apprennent que par la pratique, il y a la plus grande difficulté à la relater.

Pour le reste, chacun le trouvera en librairie, à la télévision ou sur la "blogosphère" : les mythes, les mots, les symboles, les lieux, les grades, les noms des dirigeants, les thèmes de nos travaux, etc.

Voilà pourquoi je considère que, Franc-Maçon, je n'ai RIEN à cacher.

Ce blog, créé le 9 septembre 2010, avoue clairement ses objectifs.

Et voilà pourquoi j'enjoins mes Soeurs et mes Frères à réfléchir et éventuellement à reconsidérer leurs choix à ce sujet. Plus les Francs Maçons se tairont, plus le fantasme se nourrira. Sachant un bonne fois pour toute que, même tout étant transparent, tout étant connu, su, montré, il y aura toujours un ou une candidate pour y voir de l'opacité et de la dissimulation...

 

Gérard Contremoulin

______________________________________________

Commenter cet article

réboussié 21/11/2012 11:38


secret ? discret ? On a un problème , oui, on ne communique pas !!  On se parle , n'est il pas mieux ? Alors ces moments de parole, ces moments de purs et parfaits petits bonheurs , gardons
les pour nous , si vous voulez partager ? la porte peut s'ouvrir , frappe et on t'ouvrira ....mais ma maison, c'est avec mes frères tout ce qui me reste , avec l'argent .....de mes cheveux; 
mondialisation ? financiarisation ??télévision ? écran dans les chiottes ? on y met aussi la caméra ? on est des archaiques ? avec des discours d'autres siècles ? C'est marrant ces tenants de la
néomodernité, de la néolaïcité, de la néoliberté, de la néotolérance , ils ont des problèmes avec leurs poubelles , je mets le pluriel car ils trient ...mais ils ont encore le reflexe reptilien
du bouc émissaire .....et c'est nous l'archaique  ? faut que j'oublie pas d'en parler à mon psy vendredi prochain ....

Hiram Abi 19/11/2012 22:56


Où sont passés les opératifs ? Combien d’ouvriers, d’employés dans nos loges ? Combien de
travailleurs manuels et de travailleurs intellectuels ? Travailleurs, qui, selon l'instruction, réellement réunis à égalité dans la F.°.M.°. 
pourraient tout… dans une F.°.M.°. à l'avant-garde du progrès


Servie par des F.°.M.°. attachés par leur travail à renouveler le peuple, c'est-à-dire à
l'éclairer, à l'instruire, à lui faire part des vérités morales que notre travail matériel et intellectuel nous a fait connaître et que son travail trop souvent purement matériel, mené dans des
conditions de peine et de misère, ne lui a pas toujours permis de découvrir lui-même.


 Quelle est notre marque de fabrique ?
Comment se faire connaître… et réciproquement ?


Comment passer de l’intérieur… quelques heures par mois dans un lieu clos au regard des
autres


A l’extérieur… pour toute une vie ? Comment mesurer de tenue en tenue la progression de
notre travail ?


La vie des véritables grands hommes a toujours été un long et noble apostolat en faveur des masses populaires et des humbles : c'est à
les rapprocher des penseurs, des savants et des héros, flambeaux et maîtres réels du genre humain, que le franc-maçon, digne de mériter ce beau titre, qui doit faire de lui un autre homme, voue
une partie de son existence…


Nos actes sont-ils aussi bien imprimés que nos paroles ? Nos proclamations font-elles
toujours écho ?


Le monde change-t-il plus vite que nos discours ? Comment pouvons-nous être autrement
reconnus ?


Notre frère discret Claude Rouget de l’Isle nous promet des jours de gloire contre les
tyrannies


Allons enfants de la Patrie. Gémissons, gémissons, gémissons… Espérons, espérons, espérons…


Car l’Histoire est loin d’être finie… Nous expérimentons une difficile et incertaine aventure
de la Liberté… Nos promesses vont aux vivants et nous en sommes comptables


La fraternité ne se décrète pas, elle se conquiert !


A quoi cela peut-il me servir de travailler à l’avenir de l’Humanité ?


Peut-il ne jamais être midi ? le temps de me mettre au travail…


Peut-il ne jamais être minuit ? pour poursuivre en dehors l’œuvre accomplie
au-dedans…


Ce travail m’agite… Qu’est-ce que je cherche encore que je n’ai pas déjà ? La
compréhension des contraires, la liberté de la confusion… Le privilège de rencontrer des individus étonnants, la reconnaissance des qualités. Pour travailler à prendre de la distance, des
intervalles, du prolongement


Pour travailler à enchérir, à m’enrichir, à l’emporter sur mes craintes, à me surpasser. A
mettre en ébullition, à fermenter jusqu’à l’effervescence. A abonder dans la concision, le compact. A rassembler ce qui est épars…


J’ai encore beaucoup de travail… Rien n’est acquis définitivement… J’observe sans regret le
temps désespéré de mes solitudes… Ma vie va et vient… Autour de la fourmilière… Là où chacun pousse et traîne, je reconnais mes frères comme tels ! Alors… toi mon frère, qui m’a retenu par
la main… dans cette fraternité qui nous rend si chers les uns aux autres, mon frère de sang philanthropique, mon frère de sang philosophique, toi qui me reconnais comme tel, fasse que je me livre
tout entier à ce qui m’attire, me captive et m’englouti. Fasse que je me livre tout entier aux êtres et aux choses qui m’enveloppent et me bouleversent. Et allons nous asseoir, on discute mieux à
table ! Est-ce ainsi que les hommes vivent ? Et leurs baisers au loin les suivent… 
J’ai
pensé tout haut et j’ai dit. 

sous la Voûte étoilée 20/11/2012 09:20



Merci pour cette contribution si riche...



Hiram Abi 19/11/2012 22:52


« Les Francs-Maçons doivent à nouveau prendre la parole, ouvrir le débat, rassembler
les femmes et les hommes qui souhaitent la liberté et le progrès. Contre le nouveau désordre du monde et les zélotes d’une morale révolue, il est largement temps de reprendre
l’initiative. »


Je reconnais mes frères dans le temps révolutionnaire des temples de la raison qui n’est pas
abouti.


Je reconnais mes frères dans le suprême combat contre l’opium des peuples…


Je reconnais mes frères à la chasse aux superstitions. La Laïcité n’est pas achevée…


Comment faire ? Que dit l’instruction ?


Partout l’esprit libre et l’humanisme social doivent s’affirmer et combattre obstinément
les forces dogmatiques et intolérantes. Cette lutte est d’autant plus nécessaire que les intégrismes livrent des combats souvent barbares contre les mouvements d’émancipation et de solidarité
humaine.


Là sont nos combats… Y reconnaîtrai-je mes frères ? Et comment ne saurai-je les
reconnaître ?


Nous ne sommes pas si nombreux ! Pensons aux actes ! Nos fenêtres s’ouvrent sur
l’extérieur.


Je relis l’instruction du tablier bordé de bleu :


Alors que les ennemis de l’Humanité divisent les hommes afin de les mieux asservir, la F.°.M.°. veut répandre la lumière et assembler
ce qui est épars.


Je relis l’instruction du tablier à bavette rabattue :


Le travail constitue la base de tout. Sans lui, rien n’existerait. Le travail est en soi l’effort constant de l’homme pour se délivrer
progressivement des fatalités qui le diminuent. Il est donc le moyen de la liberté.


Je relis l’instruction du tablier à bavette relevée :


 Indépendamment de son devoir d’aide et
d’assistance, le F.°.M.°. doit étudier avec soin toutes les questions qui agitent les sociétés humaines.


Nous aimons notre peuple… celui qui porte figure humaine, d’ici ou d’ailleurs…


Membre de la grande communauté universelle


Ce peuple pour qui nous travaillons, comme meilleurs ouvriers de l’Humanité,


A son amélioration matérielle et morale, à son perfectionnement intellectuel et social,


Ce peuple pour lequel nous nous battons au quotidien


Dans un désintéressement fidèle et absolu


Pour l’égalité sociale ; pour ceux qui souffrent le plus…


Les masses populaires et les humbles, « déshérités et disgraciés par le sort »…
Arpète, trimard, pue-la-sueur, ouvrier, prolétaire de tous les pays, travailleur travailleuse…


Un compagnerosse rappelle à ma mémoire Allende, Allende, Allende… Mon frère, le frère Pinochet t’a reconnu ! Nous te
reconnaissons et te restons fidèles…


La batalla de ideas seguira adelante…  la bataille des idées continuera d’aller de
l’avant


Hasta la victoria sempre…  toujours jusqu’à la victoire !


                      


Nous aimons notre peuple… Mais le peuple nous aime-t-il ? Nous reconnaît-il comme foyer
ardent, comme source de chaleur et de lumière, comme source de compréhension et de propagande ?


Car là aussi est l’essentiel… ennoblir le genre humain…


Suivons-nous bien les instructions ?  Dans la
recherche du vrai… Dans la pratique de l’altruisme…  Dans le développement de l’ordre juste… Dans la réalisation de la parfaire harmonie… dans cette
construction d’un monde meilleur… Est-il bien nécessaire d’être reconnu ?


Ne pourrait-on pas l’être sans en être ?


 


Le peuple nous reconnaît-il comme tel et réciproquement ?

sous la Voûte étoilée 20/11/2012 09:22



Nous entamons, dans ma Loge (Frédéric Desmons-Laïcité) un travail sur "la mixité sociale" Et l'inauguration de ce travail se fera lors de notre 10° anniversaire le mercredi 28 novembre à
Groussier...



Hiram Abi 19/11/2012 22:43


A mes frères secrets !


 


Mes frères secrets me reconnaissent-ils comme tel ? Quelle est l’unité de mesure ? Et qui peut
mesurer ? Qui donne l’exemple ? Qui est le modèle ? Quelle est la référence ? Quelles sont les vérités bonnes à dire ?


Pourrait-il y avoir de faux frères, des traîtres hypocrites ? Pourrait-il y
avoir des épiciers de l’alimentaire ? Qui peut alors juger… du mérite et des perfections ? Qui peut donner la leçon ?


Qui en possède l’autorité ? Qui peut… mieux que les
autres ?   


D’où est-ce que je parle ? Qui suis-je ? Qu’est-ce qui me fait maçon
libre ?


Pour être reconnu, à quelles qualités dois-je prétendre ? Courtoisie,
obéissance, discipline ?


Je me retourne et je vois là, dans le pur miroir, mon seul ennemi, mon ennemi de
toujours,


Qui me regarde droit dans les yeux, avec ce regard confis :


- Espèce de cabot escobar, espèce de pharisien tartufe,


  Ah, Ah, j’en étais sûr ! Je
savais bien que c’était toi… ça suffit, Casse-toi ! Salaud !


- Mais m’as-tu vu comment je te me parle ?


- Je te me hais !


Mon frère moi-même, me reconnaîtrai-je comme tel ?


Un regard, un sourire et c’est l’été ! Une critique, un sarcasme et c’est
l’hiver !


Rien ne se passe vraiment comme prévu… Comment me livrer pour être
reconnu ?


L’intime est le secret par nature. Pour semer, il faut s’aimer !


Mon interrogation est permanente… et je m’interroge encore…


« Que faire ? » comme pensait le camarade… pour diffuser nos idées
dans la cité ?


Car là est l’essentiel… n’est-ce pas ? L’action au quotidien…


Il ne saurait y avoir d’autre sens, il ne saurait y avoir d’autre espoir… Pas
d’autres lieux que la cité pour relever les manches de nos outils et salir nos tabliers, pour rassembler ce qui est épars… et gagner nos salaires !


J’ai depuis longtemps choisi mon camp… Contre les prétentions des procès du
complot judéo-maçonnique… Comment pourrais-je ne pas reconnaître mes frères ? Et réciproquement ?


Attention… les vieux monstres ne meurent pas sous leurs décombres !


La peste concentrationnaire n’est pas d’un seul temps, ni d’un seul pays.


L’homme crie partout… encore… et sans fin !


Nous n’arrivons pas à empêcher ça ! Je ne serai jamais sans repos…


Mes frères le savent aussi…


Ils entendent le vol noir du corbeau sur les plaines. Ils entendent les cris
sourds du pays qu’on enchaîne… Ohé ! Partisans, ouvriers et paysans… c’est l’alarme… Oh, oh, oh, oh, oh, oh, oh, oh, 


 Explorons le terrain et les
positions de l’ennemi…


L’heure est à la Résistance… et à la mise en mouvement… Pour donner, comme
l’annonce le programme du Conseil National : La possibilité effective pour tous de
bénéficier de l’instruction et d’accéder à la culture la plus développée, quelle que soit la situation de fortune de leurs parents, afin que les fonctions les plus hautes soient réellement
accessibles à tous ceux qui auront les capacités requises pour les exercer et que soit ainsi promue une élite véritable, non de naissance, mais de mérite et constamment renouvelée par les
apports populaires… Les fonctions les plus hautes… une élite de mérite… les apports populaires…


Mes frères se reconnaissent-ils eux-mêmes comme tels ?

réboussié 19/11/2012 21:51


je suis (reconnu par quelques uns ..)) FM, joueur de pétanque , chasseur, favorable à la corrida( même reconnaissant valable et valide les arguments des opposants ) considérant les croyants en un
dieu comme des .. je ne dirais pas crétins , car laîque , et démocrate , je reconnais la liberté de chacun de croire ou pas au père noêl, je préfère le cochon au mouton quoique je cuisine la
bombine au mouton, (irish stew) , je préfère le st véran au gewurt vendanges tardives , le chocolat noir au chocolat au lait , j'ai fréquenté le syndicalisme et un parti politique , le spectacle
actuel mis en parallèle avec un autre ? Dérision ? oui je dérisionne plein pot ,  à 70 ans , j'ai conscience que la comédie est (presque) finie donc liberté de parole , que je baise encore
et avec qui ne regarde personne , qui je fréquente non plus , pour qui je vote , c'est mon choix et je le vaux  bien , j'ai trouvé depuis plus de 20 ans en FM des hommes et des femmes libres
et de bonnes moeurs , casier judiciaires vierges , toujours prêts à mettre la main au porte feuilles pour aider même un crétin incapable de gérer intelligemment sa vie , ne jugeant pas ( ne
seront donc pas jugés si j'en crois les écritures ), je veux bien arborer l'étoile à 5 branches , marquée FM si les juifs reprennent la 6 branches , les musulmans une tasse à café avec deux
croissants , les joueurs de boules , deux boules , en plus un grand rectangle pour chacun ou sera inscrit en haut les revenus annuels et en bas le capital disponible ..., un coeur ou serait
inscrit les moeurs sexuelles , un autre pour qui on a voté la dernière fois ( GC pour ceux qui ont voté à droite , et une étoile jaune portant la mention "cocu" pour ceux qui ont voté à gauche ,
pour ceux qui sont allés à la péche ce jour la , je n'ose proposer un texte  qui serait à juste titre censuré sur un blog de cette qualité , un autre pavé ou serait inscrit la surface du
logement occupé, les traitements médicaux en cours .... j'en oublie , vous me pardonnerez , juste un dernier mot , si vous montrez votre cul sur internet , ne vous étonnez pas si on vous le
ressort quelques années plus tard , on ne peut être et avoir été ? si , un con à plus de chance de le rester qu'un mec normlall de le devenir , je ne suis pas élu , j'ai bossé plus de 40 ans , je
n'ai pas de dettes , et je suis innocent dans le processus de la dette ou de la "crise" actuelle .


Aux USA, les conflits d'intérèts sont légalement dénoncés par des structures appropriées , oui , il y a un état dans l'état en France , une mafia , des voyous , des pillards, la lecture de la
presse permet de s'informer , oui , il y a des joueurs de belote qui ont magouillé, des verts et des roses , des blancs , des francs maçons dans le lot ? certainement , mais leurs magouilles
financières , c'est en temps que président de la communauté de commune , de' sénateur ou de député ?  comme certainement 95% de nos frères ,j'ai fait mes 60 heures par semaine , ( et pas
comme certains ........ pointé présents  à 7 heures puis pris le train pour rentrer à la maison ) levez donc les immunités , les secrets divers , oui à la publicité des avoirs et des revenus
, combien d'experts officiels disparaitront alors , combien de lobbys ??? ( car  scandale des revenus il y a ??? les comiques ? et sur les fortunes ????revenus ? 1 à 100 ? capital ? 1 à
10000 ??  raz le bol des marroniers , méfiez vous des chataignes , qui , quel journaliste , si ce mot a encore un sens expliquera à une heure de grande écoute à la télé comment on calcule le
prix TTC à partir du prix HT ......et donnera lle chiffre qui permet suivant ce processus de calculer le prix de vente de l'essence à la pompe ???  Franc maçon ? je reconnais que ça doit
géner qu'il y ait encore quelques abrutis qui refusent de marcher au pas , de fermer leur gueule , qui continuent à penser ,  (mais qui se taisent car il faut garder son emploi ), mais qui
n'en pensent pas moins et pensent librement . Pour le pouvoir ? une offense , un risque majeur, une mauvaise conscience ...le cocu qui s'ignore est un homme heureux , le sachant , il peut
surmonter sa douleur , une fois ... deux fois , ça devient problématique ...mais ce n'est pas de chez nous que partira l'allumette qui fera déborder le vase , nous n'aimons pas les rats dans la
cave , dans le grenier ...et maintenant dans la cuisine ...mais ce n'est pas en brulant la maison qu'on résoudra le problème , mais on ne nous entend pas , ni les pillards, ni les rats, quelle
que soient leur couleurs  , et nous ne sommes que quelques uns , ... c'est marrant , enfin c'est un peu mon sentiment , mais ceux qui nous attaquent (donc nous craignent ? ) c'est autant un
coté que l'autre , non ? mais confucius  a dit qu'il valait mieux être fou avec les fous que sage tout seul ? je me demande ......si on ne prend pas les cochons de raleurs que nous sommes (
certains du moins ) pour le fameux bouc hémisphère ??? quoi que avec les hémiplégiques décervelés(Made Ed Nat , made in France ) , les militants et croyants divers , ça peut encore passer hélas
... Hémisphères ? hémisphère ? non , mais a t on une gueule d'hémisphère ????malgré nos beaux yeux .....c'était les 3 minutes d'expression libre .....Ca existe dans les partis politriques ???

Archives

À propos

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Retrouvez les blogs maçonniques sur : http://www.blog-maconnique.com/