Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Les pseudonymes ne sont plus acceptés pour les commentaires. (4.11.2018)

28 Dec

Vous dites censure...

Publié par sous la Voûte étoilée  - Catégories :  #Extreme Droite

Andre_Gill_-_Madame_Anastasie.jpg

Madame Anastasie, 1874, par André Gill, (1840–1885).

 

Les incitations à la haine raciale, les propos racistes ou appelant à la haine en raison d'une appartenance à une ethnie ne sont pas des opinions, ce sont des délits depuis les lois du 29 juillet 1881 et n°72-546 du 1er juillet 1972.

Faut-il, pour autant, interdire de scène l'auteur de tels propos tenus dans le cadre de ses spectacles ? La question est posée par le ministre de l'Intérieur qui a décidé d'engager les moyens de l'Etat contre Dieudonné M'Bala M'Bala. Il fait appel aux préfets qui pourront interdire les spectacles.

CensureAtteinte à la liberté d'expressionLes mot courrent dans les esprits et sur les réseaux sociaux. Le débat mérite vraiment d'être approfondi compte tenu du contexte social et politique et des conséquences que de tels propos impliquent.

D'abord, s'agit-il du spectacle d'un humoriste ?

Dans un précédent article,  j'ai avancé l'hypothèse qu'il s'agissait désormais plus de meeting politique tenu par un militant d'une cause, cause qu'il intitule "antisioniste", que d'un spectacle d'un "humoriste", même s'il n'a pas complètement perdu le talent qu'il affichait jadis avec Elie Semoun. Mais ce que nous prenions à l'époque pour du second degré en était-il vraiment...

Au contraire, ce qu'il affiche aujourd'hui est un message de haine sans aucune retenue, un appel à mobilisation contre "le complot", contre le "Système sioniste". Et la forme qu'il a mise au point, dont l'habileté dans l'utilisation du vocabulaire n'est pas sans rappeler celle de Jean-Marie Le Pen, consiste à se tenir loin des mots qui pourraient entrainer des condamnations systématiques. Pour autant, il n'est pas passé au travers de toutes les gouttes. De sorte qu'on peut se demander ce qu'il y a derrière le franchissement des limites dans deux cas précis : "Show ananas" et Patrick Cohen (France Inter).

S'agit-il d'une atteinte à la liberté d'expression ?

La liberté d'expression en matière culturelle, artistique est sans aucun doute le garant institutionnel de l'acte de créer, quelque soit les champs de la création. Les systèmes totalitaires ont tous le souci de "contrôler" les créateurs et de canaliser leurs travaux ou de les interdire.

Ici même nous sommes-nous insurgés contre les autorités religieuses qui souhaitaient condamner les "caricatures de Mahomet" ou lors de tentatives de manipulations (ici, ici) ou de pièces de théâtre perturbées ("La Tentation du Christ") ou d'affiches lacérées ou encore pour dénoncer l'incendie perpétré dans les locaux de Charlie-Hebdo ou les actes racistes et antisémites commis à Strasbourg. Aussi pour les francs-maçons l'expression des idées et des arts ne peut être que LIBRE.

La loi républicaine, quant à elle et ce depuis 1881 (date du premier texte), encadre la liberté d'expression. Dans notre pays de droit écrit, tout ce qui n'est pas interdit est autorisé. L'expression publique de la presse est ainsi régie par des dispositions qui proscrivent nettement l'incitation à la discrimination, à la haine raciale.

La sanction du racisme a été introduite par la loi de juillet 1972 et notamment le délit de provocation "à la discrimination à la haine ou à la violence à l'égard d'une personne ou d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée."

La Loi n° 90-615 du 13 juillet 1990, dite Loi Gayssot accroît la sanction de tout acte raciste, antisémite ou xénophobe ainsi que la contestation des "crimes contre l'Humanité" tels que définis dans les actes du procès de Nuremberg

Le 27 décembre 2013, un communiqué de la Garde des Sceaux, ministre de la Justice rappelle sa circulaire de juin 2012 sur la nécessaire répression du racisme et de l'antisémitisme.

Un droit fondamental paradoxalement restreint.

La liberté d'expression, l'un de nos droits fondamentaux, est néanmoins une liberté "restreinte" dès 1789, selon l'article 11 de la Déclaration des Droits de l'Homme, puisque l'expression est libre sous la seule réserve des abus auxquels elle donnerait lieu !

C'est sous l'angle de cette restriction qu'il convient d'analyser la situation créée par les propos de Dieudonné.  Ses déclarations peuvent-elles être considérés comme des abus ? Sur le plan juridique cela semble établi et certaines ont déjà fait l'objet de condamnations pénales.

Ce qui retient notre attention tient dans l'idée même de cette restriction. Elle est d'ailleurs contestée dans certains de ses aspects connus sous le vocable de lois mémorielles. C'est le cas de certains articles de la loi Gayssot sous l'argument que le législateur ne doit pas se substituer à l'historien.

Dans le cadre d'une réflexion générale, ce type d'argument est évidemment pertinent.

Dans le cas des actes quotidiens de la vie civile, une autre notion intervient et tend à développer des préconisations spécifiques et un champ particulier du droit : la notion d'ordre public.

L'Ordre public et la liberté d'expression.

L'Ordre public est une notion complexe qui correspond à l'état de paix de la société. Il n'est cité qu'une seule fois dans nos textes constitutionnels. C'est l'article 11 de la Déclaration de 1789 :

«Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l'ordre public établi par la loi». 

Il se situe au croisement du doit de l'individu et du droit de la société. François Luchaire rappelle les propos du républicain Fresneau lors des débats sur la constitution de 1848 :

"On a tout simplement posé un problème, l'éternel problème de la conciliation du droit de l'individu avec le droit de la société, de la conciliation de l'ordre avec la liberté." [Propos rapportés par le Pr. François LUCHAIRE Naissance d'une constitution : 1848, p. 55 – Fayard, 1998]

C'est l'objet même de la création d'un Conseil Constitutionnel dans la Constitution de 1958. La notion d'ordre public est devenue une construction jurisprudentielle dans laquelle le maintien de l'ordre public est défini comme l'une des garanties de l'exercice des libertés individuelles. Partant l'exercice d'une liberté peut être réduit.

Ainsi pourra-t-on apprécier une limitation voire une interdiction de la liberté d'expression s'il est établi que son exercice pourrait être la cause d'un trouble à l'ordre public. Les propos visant à stigmatiser une population, à la désigner comme responsable d'un "complot", à tenir contre elle des propos insultant ou dégradant et finalement à créer une situation où des débordements pourraient s'ensuivre ne présentent-ils pas le risque d'une potentielle rupture de cet état de paix de la société ?

Dans cette logique, le ministre de l'intérieur, responsable du maintien de l'ordre public est en situation de prendre les mesures qui lui semblent nécessaires, notamment par l'intermédiaire des préfets.

Alors peut-on parler de censure ?

En parlant de "censure", Caroline Fourest note sur son compte Facebook qu'en la matière, les partisans de Dieudonné font régulièrement retirer du web son documentaire sur "Les naufragés de Sion" (sur Dieudonné et la LDJ). D'ailleurs au moment où j'écris ces lignes, le lien vers ce documentaire est une nouvelle fois rendu inopérant (https://dl.dropboxusercontent.com/u/109697565/lesobsedesdesion.m4v)
.
En Belgique, Dieudonné a fait l'objet de plusieurs interdictions, notamment à Anderlecht et sa tournée a été interrompue pour cause de "xénophobie" !
.
La même situation se produira-t-elle en France ? C'est ce qu'amorce la décision du ministre de l'intérieur. Les critiques qu'elle suscite sont de deux ordres :
1/ Le refus de toute interdiction par principe, quelle que soit la teneur des propos,
2/ Le refus de l'interdiction tout en condamnant les propos mais par crainte de transformer Dieudonné en victime.
.
C'est d'ailleurs sur cette dernière que lui-même mise en envisageant de multiplier ses réseaux de diffusion sur le net. Et certains de ses soutiens ne se privent pas de multiplier les déclarations ou les gestes (quenelle) jusqu'au footballeur vedette Nicolas Anelka sur un terrain à Londres !
.
Mais il faut rappeler que ce geste de "la quenelle" effectué sur scène en présence du révisioniste Faurisson a fait l'objet d'une condamnation pénale définitive.
.
Il ne s'agit donc pas de "censurer" une création mais de punir un délit et de se prémunir contre la récidive...
.
Et puis, au delà de la polémique qui enfle, ne faut-il pas surtout retenir qu'il s'agit de stigmatiser par des discours haineux, purement et simplement, "les juifs"...
.

 

 
Et pour rassurer les éventuels inquiets, je tiendrais très exactement les mêmes propos s'il s'agissait des palestiniens.
.
Gérard Contremoulin
_________________________________________________________________
Commenter cet article

réboussié 05/01/2014 09:58


j'ai un problème à l'épaule gauche ....si je me la gratte en public ? ai je besoin d'un certificat médical , IGNORANT EN PLUS SI LA QUENELLE EST À DROITE OU À GAUCHE ....


je pense plutot que vu les cotes de popularité , je ne dois pas être le seul à me gratter ...


ça montre à l'évidence que les larbins médiatiques n'ont plus beaucoup foi (? ) dans leur mission , après la quenelle , verra t on le tablier de sapeur inversé ? porté sous la taille , ( Miam,
Bon !!!!!) , je regrette Léonarda ....


la déroute n'est pas politique , c'est plus grave que ça , c'est le système qui est à bout puisqu'il permet le spectacle lamentable que voici ...


disons le clairement  : si on veut faire un procès à tous les C..s du pays, il va falloir augmenter énormément le budget de la justice .... mais si la aussi , on ne fait pas le ménage , et
dans les textes , ça fera comme pour l'école ...


 Mr Valls , si j'osais ????? Marseille  , la Corse , la délinquance venue ... d'ailleurs ?? Ah ? dès que le cas M'bala  M'bala est réglé ?? pour la compétitivité des entreprises ,
on a compris , dès que la sécu est privatisée et le smic à un euro de l'heure , on pourra embaucher ( sous réserve d'en finir avec le code du travail , ... et de recaser les cadres sup des
syndicats dans des comités théodules ????)


 un dernier mot pour commencer l'année en forme , pour les européennes , Mrs les "communicants " , évitez l'argument "Voter FN, ça ne sert à rien " , car cette Europe ne sert plus à rien ,
comme pour la quenelle , il faudra inverser l'inversion pour se retrouver sur ses pattes ......car les nazis , en France et ailleurs , quelques centaines ??? même avec la pub gratuite ........
donnez donc à Besancenot  le même temps d'antenne que Léonarda , M'bala ( les c...) , évitez comme la peste CK, JK, JG, pardon pour les oubliés ......et surtout messieurs les qualifiés élus
ou pas , car experts , ça sonne de plus en plus mal, arrèterez vous de nous prendre pour des billes ???   qui a dit "être pris pour un idiot par un vrai crétin , c'est un délice
qu'apprécie le plus fin des gourmets ....un cuisinier peut être ???


Dieu donné ne me fait pas rire , mais il n'est pas le seul .......il installe son immunité fiscale ???? arrétez le vite , il risque de filer en Belgique ......

jm 05/01/2014 08:45


On peut aussi chercher à comprendre.
Et pour cela, et sans pour autant "partager" quoi que ce soit, il faut écouter en tentant de la faire avec les oreilles des "autres".
Faute de quoi .. : Il y a des moments où les abus conduisent à des excés inverses ... l'effet balancier si cher aux bien pensants ...
"en mai 2005, nous avions rencontré Dieudonné M’Bala M’Bala il avait subi 18 procès et avait été relaxé 17 fois ! Ce qui montrait au minimum que les procès qu’on lui intentait relevaient du
harcèlement."
C'est ici : http://www.silviacattori.net/article5224.html

Illanna 04/01/2014 19:21


 Le
début de l’année commence fort je trouve ! 
Après avoir fait mon petit tour des actus je tombe sur « Affaire Dieudonné : Valls entend «faire tout» pour interdire les spectacles »…
Surprise, je creuse un peu cette question.

(Je ne connais pas bien Dieudonné, je n’ai jamais vu ses sketches, ni ne l’ai entendu parler, ni jamais rien lu sur lui. Tout ce que j’en sais c’est ce que tout le monde en dit : Dieudonné
est antisémite et proche du Front National. Je vis dans un endroit très reculé, je n'ai pas de TV, pas de Radio, je ne lis pas les journaux et je suis donc très peu formatée sur ces
questions.)

Je ne m’étais jamais intéressée à Dieudonné mais que l’on veuille interdire ses spectacles m’a vraiment interpellée.

Et je vois des titres de presse évoquant des « quenelles »,( un geste subversif anti-système, anti-tout… anti-rien...)
je suis stupéfaite que la classe politique s’émeuve de la « quenelle » d’un humoriste !!!!

A cette époque où la crise frappe durement les français, est-ce le moment pour un gouvernement de s’occuper de la quenelle d'un baltringue ?

j’ai surfé sur Youtube à la recherche de vidéos sur le sujet, j’ai regardé quelques sketch de Dieudonné, quelques une de ses vidéos en ligne.

J’en retire que : Oui, il plaisante outrancièrement sur les juifs. Oui on peut ne pas aimer. 
Non, je ne suis pas d’accord de dire que la quenelle est un salut nazi inversé… j’ai meme vu 2 interviews du Président du Crif qui dit « c’est comme un salut nazi inversé », rajoutant «
c’est juste l’inverse »… 

c’est juste l’inverse ? Donc en admettant, c’est donc juste un geste anti nazi ? Une croix chrétienne inversée est bien anti christ... un geste nazi inversé serait donc en toute logique un
geste anti nazi...(je dirais sauf pour les esprits malades!!!)

Dieudonné a décidé de blaguer sur les juifs dans ses sketchs et on a tout à fait le droit de ne pas aimer mais INTERDIRE des
spectacles ?????

Je me souviens que Coluche aimait particulièrement cibler les arabes dans ses sketchs (le CRS Arabe par exemple)…Je n’ai pas souvenir que la classe politique à l’époque s'en soit
particulièrement émue ?

Je trouve que cette histoire de quenelle questionne vraiment notre classe politique. Dans quel monde vivent ils? leurs préoccupations me semblent bien éloignées du quotidien des
français...

Toute l’énergie qu’ils mettent à fantasmer sur la « quenelle » d’un saltimbanque, s’ils la mettaient pour lutter contre le chômage, les inégalités sociales, l’écologie, le redressement de
l’économie ça serait faire le boulot pour lequel ils sont payés… bref ! il y en a du travail, non ?

réboussié 29/12/2013 16:28


merci Gérard.... pour le texte ... et pour tout le reste   Y .

réboussié 29/12/2013 11:15


bien , Gérard , très bien ....Mais ...


le problème de la raison, c'est qu'elle est très bien comprise et pratiquée par les gens raisonnables , pétris de valeurs humanistes .....liberté égalité ....   qui ira dépenser un
centime pour écouter des ....un délit ? certes ... mais vu l'opinion que l'on peut avoir de la justice quand on l'a connue de près ....le droit , ça fait sens pour nous  ....la justice ,
c'est autre chose , la philo une autre .....le juif errant de D'Ormesson encore autre chose ...


le réel, le symbolique .....et l'imaginaire ....


Dieu donné , le mal nommé ? de quoi est il le symbole ? du monstre raciste ? antisémite ?


et celui qui le voit ainsi ?


Je me souviens d'une bande de voyous écumant les campagnes , brutalisant des personnes agées  pour les dépouiller , plus d'une centaine d'agressions en 4 ans , me semble t il , des personnes
traumatisées , invalides depuis les coups ...


il semblerait que la justice considère comme récidive non pas la multiplication des actes dans le temps , mais la récidive du passage devant la justice .. ou d'une condamnation préalable ... pour
un trait d'humour , condamné une fois pour vol de Yamaha , recondamné pour vol de Harley , c'est pas de la récidive , vu que ça ne concerne pas le même objet , ça vous fait pas rire ???


Ce que je veux dire , c'est que faute d'avoir le courage de sanctionner l'acte , ..... regardez donc le radar sur la route , écoutez les  crétins de service traiter d'assassin celui qui n'a
enfreint qu'un règlement administratif , celui qui drogué , bourré tue des enfants ?????? aucun commentaire , circulez , y a rien à voir ...ça me rappelle un texte sur le mot et la chose ....mais
je ne voudrais pas choquer nos dames ...


le problème ? c'est le racisme ??  ou la bétise ??? la haine  ???   mais les buveurs heureux connaissent leur victoire ...et la haine est vouée à ce sort lamentable de ne
jamais pouvoir s'endormir sous la table ...


En plus , ce sinistre individu se cache derrière des mots ....ne prononce pas ?????? et alors ??? la dialectique , la dissimulation , le mensonge ??? prendre les citoyens pour des cons , excusez
le mot , c'est réservé aux gros salaires et retraite spéciale qui va avec  , de la classe politique et médiatique qui leur sert le brouet   ??? mais faut quand même un sacré culot
ou inconscience , ou être arrivé au bout du bout pour sortir ces "éléments " de langage contre le FN ou le "comique" en question ...


non , je n'ai pas de mépris pour nos élus , j'aimerais juste  que des questions qui me paraissent légitimes soient abordées aux heures de grande écoute ,  je n'utilise pas cette page de
liberté pour évoquer le fond de ma pensée mais les formes de la démocratie telle que je la conçois ,    un exemple , on a un problème semble t il avec l'Islam ...ou les musulmans
...un problème avec la laïcité .....un problème avec certains de nos élus  sur ce sujet ... vous ne voyez pas ou je veux en venir ???  je ne suis pas sur que la bible en la matière soit
une personne dénommée Catherine  K , mais un débat citoyen pour faire avancer le problème ? sans elle sur le plateau ??? et je n'évoque même pas Patrick K , pour ne pas être traité de parti
pris ,  et je ne dis pas non plus qu'ils doivent remplacer  les charlots habituels , sous peine de devenir eux aussi .....j'ai aussi cité J Généreux sur l'économie ??? mais pour 5 que
j'ai lu , combien de biens ? de meilleurs ??? mais confrontation !!!! pas l'alibi habituel ...


ah oui , le cas Dieu donné ... c'est marrant , qu'il m'en excuse , je n'arrive pas à m'intéresser .... il ne m'intéresse pas ....mais la politique d'Israël, des nouvelles colonies , du sort des
palestiniens ( des syriens, égyptiens ...) .....ça c'est un sujet qui .. Dieudonnet ? Valls va régler le problème ....une loi contre la bétise peut être ???? désolé pour Mme Tobira , va faloir
prévoir un planning pour les réservations à la santé ???? Ach , des amandes ???? ça , c'est bon pour le déficit des comptes publics ... ça y est j'ai trouvé la solution , filer des amandes aux
clients de Dieudo au sortir du spectacle ....ou augmenter le taux de TVA suivant la "couleur " du "comique ???? Média  part ??

sous la Voûte étoilée 29/12/2013 12:31



Pour qui ne connaîtrait pas "Le Mot et la Chose" de l'Abbé de Lattaignant, c'est ici



Gerard Lebrun 28/12/2013 23:01


Les échanges concernant la manière de traiter les actions de Mr Dieudonné me font penser à la théorie des jeux. Chaque joueur joue une stratégie dominante et aboutit à un équilibre. Aucun joueur
n'a intérêt à dévier unilatéralement de sa stratégie. La meilleur stratégie est celle de ne pas jouer, mais ...

Guillaume 28/12/2013 20:08

Merci Gérard pour cette analyse ! Les éléments historiques et législatifs sont les bienvenus pour appréhender cette actualité.

Archives

À propos

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Les pseudonymes ne sont plus acceptés pour les commentaires. (4.11.2018)