Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Les pseudonymes ne sont plus acceptés pour les commentaires. (4.11.2018)

13 Sep

"Blogosphere", even UGLE is talking about it !

Publié par sous la Voûte étoilée  - Catégories :  #Régularité - Mixité

fregular seu
Freemason Hall, Londres, siège de la GLUA (United Grand Lodge of England).
.
When the UGLE also speeks about the french "blogosphere" !!!
The “blogosphere” is, as usual, full of rumour and misinformation, particularly regarding what the United Grand Lodge of England is supposedly planning in relation to France.
 
Rumeur, rappelez-vous, Jean-Laurent l'avait déjà (beaucoup) écrit. Mais "désinformation", ça c'est plus grave. Alors, qu'en est-il ?
       
Avec un humour plutôt british, La Lumière préfère parler de "DY-NA-MI-TE" !  Aurait-elle quelques soupçons d'explosion ? De qui, de quoi ? 
 
Une chose est claire, Derek Dinsmore, grand chancelier de la GLUA, a jeté un parpaing dans la mare dans une petite missive sobrement intitulée :
Quarterly Communication  : 11 September 2013
A statement by the Grand Chancellor Derek Dinsmore on the Grande Loge Nationale Française (GLNF)    
 
D'abord, fait important, Derek Dinsmore parle de la CMF. On a coutume de dire que ce dont on ne parle pas n'existe pas. Cette citation constitue une reconnaissance de facto, mais selon nos amis anglais, on peut être "recognized" sans être "regular".  N'est-ce pas cette différence qui leur permet de "reconnaître" l'initiation féminine tout en interdisant aux soeurs la porte de leurs travaux maçonniques ?
 
Ensuite, il avance notamment l'idée que le moment viendra où la progression du travail de clarification tant à la GLNF (pour ses dossiers internes) que pour la CMF (les obstacles à franchir encore pour atteindre la Régularité) ouvrirait la porte à la reconnaissance de Régularité. Par ailleurs, la GLUA reste toujours dans le schéma où la régularité de la GLNF n'est que suspendue... D'où la question, pourquoi la GLNF resterait à l'extérieur de la CMF ?
 
N'est-ce pas ce qu'indique inlassablement ce blog depuis l'été 2012 ?
 
Les critères adoptés à Bâle sont ceux qui vont conduire la GLDF et la GLTSO à l'isolement par la rupture avec nos histoires communes. Michel Singer pose avec une grande mais cruelle précision la réalité de la GLDF. D'une part les instances dirigeantes obnubilées, qu'elles le reconnaissent ou qu'elles s'en défendent, par cette quête du St Graal et d'autre part les loges de province qui vivent une maçonnerie fraternelle, allant chez les uns, allant chez les autres, souvent dans le même temple ! Comment couper ces relations sans remettre en cause toute la vie maçonnique d'un Orient ? Quelles conséquences fraternelles, relationnelles mais aussi financières, immobilières ?
.
Une autre question se pose. Le texte de la déclaration de Bâle est nécessairement le fruit d'une négociation entre les cinq grandes loges mais aussi avec la GLDF. On peut dès lors se demander quelles étaient les motivations de ses négociateurs, particulièrement lorsque cette formulation définitive a été arrêtée : "rompre sans ambiguïté avec les obédiences non régulières". Ou bien ils avaient déjà tranché la question que pose Michel Singer ou bien ils pensaient pouvoir trouver une alternative à l'obligation de rupture...
 
D'ailleurs, le commentaire que JLT vient de publier est bien réservé sur ce point, pas une ligne lui d'habitude si disert. Ce "statment" de la GLUA est évidemment intéressant mais pas nécessairement pour les mêmes raisons. La GLUA, en évoquant la CMF, signale l'incongruïté de l'absence de la GLNF dans le processus de la CMF. Ce n'est évidemment pas un ultimatum. Sauf que sans présence de la GLNF dans la CMF, le St Graal s'éloigne...
 
Gérard Contremoulin
______________________________________________________________    
Commenter cet article

3-5-7 15/09/2013 09:37


Il semble en effet que l'ironie tienne souvent lieu d'argumentation dans la plupart des messages. Et dans ce domaine je ne suis qu'un petit amateur face à certains.


Sinon, le St Graal de la reconnaissance britannique n'est en aucun cas une "constante historique" mais une appréciation subjective que certains font de la position des
Obédiences "traditionnelles" ou "spiritualistes" françaises...


Ou alors, considérons comme "constante historique" le fait que le GODF a toujours eu une attitude hégémonique et que son St Graal a toujours été de parler au nom de la FM
française et de considérer les autres Obédiences comme ses supplétifs...


Tout cela ne tient pas plus la route, du moins exprimé d'une manière aussi simpliste...

sous la Voûte étoilée 15/09/2013 10:44



Ca, c'est une appréciation subjective...



3-5-7 14/09/2013 20:22


"les instances dirigeantes obnubilées, qu'elles le reconnaissent ou qu'elles s'en défendent, par cette quête du St
Graal"


Je n'avais pas compris que cette phrase était une "analyse", méa culpa... 

sous la Voûte étoilée 15/09/2013 02:53



C'est pourtant une constante historique... à laquelle l'ironie ne peut pas grand chose.



3-5-7 14/09/2013 09:42


Je lis toujours avec le même étonnement (et maintenant habitude) les commentaires tantot ironiques, tanto franchement hostiles sur le CMF publiés ici.


On a parfaitement le droit de douter de cette Confédération voire de considérer qu'elle ne sert à rien mais pourquoi mentir, extrapoler et in fine tenter de salir ?


Pourquoi continuer à évoquer un quelconque Graal qui obsèderait la GLDF (et les autres) en évoquant la Reconnaissance de la GLUA alors que c'est strictement faux ? Quelqu'un ici
a des preuves de ce qu'il affirme, des documents, des extraits de discours des Dignitaires de la GLDF ou de la GLTSO par exemple qui le sous-entendrait ??


Le compte rendu du dernier Convent du GO publié ici et où sont intervenus Henry et Dubar de manière claire aurait déjà été oublié sous prétexte que le blog de Koch (aujourd'hui quasi
orphelin de commentaires tant son caractère ouvertement polémique est devenu évident aux yeux de tous) parle de "Dynamite" ??


Quel est le drame à voir des Obédiences souveraines tenter d'élargir le champs de leurs relations fraternelles avec d'autres, sans JAMAIS
vouloir rompre avec ses amis de toujours ? (prétendre le contraire serait un mensonge !)


Et si cela ne fonctionnait pas, ce qui peut bien entendu arriver, quel mal y aurait-il eu à "essayer" ? Cela vaudra-t-il une expulsion des Temples pour Opéra et la Grande Loge aussi
?


Aurait-il fallu que ces Obédiences demande la permission pour pouvoir permettre à leurs membres de travailler ensemble ? A qui ? A M. Gulino ?


L'analyse de Michel Singer est intelligente mais elle ne représente que son point de vue (et son désir aussi) mais en aucun cas les Tables de la Loi.


Elle est peut-être justement trop "simple" pour préfigurer de ce qui arrivera dans les temps qui viennent lorsque l'on sait que la Glua s'affaiblit peu à peu et qu'en Europe naît un fort
désir d'assouplissement voire d'autonomie plus affirmée...


La réalité est toujours plus complexe que le "tout ou rien"...

sous la Voûte étoilée 14/09/2013 10:44



L'étonnement est une impression, pas une analyse.


Qui nie quoi ?


Pourquoi faire comme si la déclaration de Bâle ne prescrivait pas la rupture avec le GODF alors que son texte est explicite. Le voici : "rompre sans ambiguité avec les obédiences non
régulières". Ce n'est pas la GLUA qui le dit, ce sont les 5 obédiences européennes qui l'écrivent après négociation avec la GLDF ! C'est prétendre le contraire qui est mensonge.


Quant à "La Lumière", ce n'est pas ma principale source d'information. Je trouve pas mal de sujets à mettre en réflexion sur "le Bloc note de Jean-Laurent", "Le Blog maçonnique" ou "Gadlu-Info",
sans compter les soeurs et les frères...  


Enfin, la souveraineté des obédiences n'est pas en cause, bien évidemment. Et elles sont maîtresses de leurs décisions. Mais leurs choix peuvent conduire à quelques analyses. C'est un processus
qui s'est mis en place avec les réseaux sociaux. Et votre participation aux commentaires de ce blog montre que vous vous inscrivez dedans. Et n'est-ce pas ce qui permet de mieux comprendre ces
décisions, d'en mieux mesurer les impacts ? 



Jean-Pierre 13/09/2013 21:57


Ben moi, je prend le pari que la CMF va fonctionner, même si beaucoup aimeraient le contraire, et font de la méthode coué à tire les larry Goth.


 

André Vattier 13/09/2013 18:50


Je pense aussi qu'aprés la LNF, la GLTSO ne va pas rester au sein de ce guêpier....et qu'au final, la GLDF va se retrouver en tête à tête avec la GL-AMF...


Au final, retour à la case départ !

Nelson 13/09/2013 14:29


Je prends le pari qu'après quelques couleuvres avalées, la GLNF affaiblie ( mais la GLUA l'est aussi) va rentrer gentiment au bercail, toute seule, et que les prétendants au Graal vont devoir
avaler le bol d'amertume jusqu'à la lie, ce qui secouera le paysage pendant quelques mois et alimentera la blogosphère. Les historiens noteront d'ailleurs que sans Internet, la mayonnaise
écossaise ne serait pas montée si haut.


Il y a gros à parier aussi qu'après la LNF qui s'est sauvée fissa, la GLSO ne va pas traîner longtemps dans cette amicale des futurs dindons de la farce.

Jean-Pierre 13/09/2013 11:56


Pardon d'y revenir.


Le Saint Graal, comme tu dis Gérard, je peux t'assurer que nombreux sont ceux (dont moi) qui s'en tamponnent frénétiquement la coquille (celle de Saint Jacques). 

Jean-Pierre 13/09/2013 11:50


Bonjour,


Pour ma part, je crois que pour beaucoup de FF partis à la GL-AMF, ce sera très difficile d'accepter la GLNF au sein de la CMF. D'abord parceque les mois avant la ruptureont étés très difficiles
à vivre et leur souvenir hante encore les esprits. D'autre part parceque certains se sont conduits avec nous de façon telle que le pardon aura du mal à venir. Certains blogs se sont fait l'écho
en son temps de petites et grandes turpitudes, beaucoup de choses n'ont pas été encore révélées, beaucoup plus graves que ce qui est venu à la surface de la communication électronique, et je
passe sur les injures et les mensonges. Certes nous regrettons des FF restés à la GLNF, il en est d'autres par contre qui ne seront pas les bienvenus dans nos Loges.


Ceci dit, l'Anglois il est égal à lui même. Crois-t-on vraiment qu'on pouvait s'attendre à autre chose quand on a vécu la crise de la GLNF au jour le jour et que l'on sait qu'il a attendu juillet
2012 pour suspendre ses relations avec Zorglub?

Christophe 13/09/2013 11:04


Est-ce un statement de la GLUA?


Certainement pas: l'habitude est que ce type de considération se trouve directement dans le "report of the board of general purposes". Or pas une ligne. Mais un rappel des conditions de
régularité.


Ce n'est que (c'est bcp mais n'engage pas la GLUA) le statement de son Chancelier, présenté au board. Pas une ligne, ne fut-ce que, sur une prise en considération de ce statement par le board. Il
ne faut pas se tromper, ce n'est pas la position de la GLUA.


Ce genre de façon de faire est typiquement anglaise: on vous laisse croire que, continuez, nous ne voulons pas perdre nos 5 continentales (mais elles doivent se calmer), nous ne voulons pas
perdre la GLNF et la replacer au centre du jeu: voilà nos intérêts et pour cela continuons à entretenir le flou et les tensions dans la maçonnerie française.


 


Mais officiellement il n'y a aucune prise de position de la GLUA.


 


Bien joué! Car la GLUA pourra toujours dire : mais nous avons affirmé de façon constante que c'est la GLNF qui est la seule représentante régulière et que le territoire français n'est pas ouvert.


 


Vous savez ce qu'a présenté notre chancelier pour nous éclairer, c'est son rôle, sans plus. Cela ne préjuge pas de la position de la GLUA: nous n'avons jamais prononcé le mot CMF.


 


Et attention à la blogosphère: nous vous avertissons aussi!


 

Archives

À propos

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Les pseudonymes ne sont plus acceptés pour les commentaires. (4.11.2018)