Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Les pseudonymes ne sont plus acceptés pour les commentaires. (4.11.2018)

03 Jul

Sam BRAUN, l'homme sans haine, n'est plus

Publié par sous la Voûte étoilée  - Catégories :  #Mémoire

"Ils ne m'auraient pas cru, alors je me suis tu"

 

Sam Braun 

Sam BRAUN a écrit ce livre bouleversant quarante ans après la folie nazie à laquelle il a survécu, dans l'enfer de la Buna Monovitz, le camp d'Auschwitz 3.

Nous n'entendrons plus sa voix, douce, juvénile, pleine de vie, de force convaincante, de détermination à dire, à faire comprendre, à témoigner.

Sam n'avait pas de haine envers ses bourreaux, c'eut été un trop beau cadeau qu'il leur eut offert confiait-il ! Mais il déployait une force qui ne lui a jamais manqué pour exister, rayonner et pour aimer.

Sam a été de ceux qui m'ont accueilli dans cette Maçonnerie des devoirs. Aujourd'hui que sa voix s'est tue, nous avons l'ardente obligation de poursuivre sa tâche en devenant des "passeurs de mémoire" afin que l'Ignoble ne se reproduise plus.

Au revoir Sam... 

 « N’oubliez pas que cela fut, Non, ne l’oubliez pas : Gravez ces mots dans votre cœur. Pensez-y chez vous, dans la rue, En vous couchant, en vous levant ; Répétez-les à vos enfants. Ou que votre maison s’écroule. » Primo Levi.

Nous nous retrouverons pour l'accompagner une dernière fois

mardi 5 juillet

15h00

Crématorium du Père Lachaise

 

Vidéos témoignage de Sam Braun : http://youtu.be/79aJHbmwVIQ

Des liens :

http://www.sambraun.com/

 

https://www.facebook.com/group.php?gid=56824071169

http://www.ac-paris.fr/portail/jcms/p6_217763/sam-braun-un-grand-temoin

http://transeuropetheatre.over-blog.com/article-itineraire-de-sam-braun-45577568.html

 

 

 

Commenter cet article
N
<br /> En mémoire de Sam, ce poème de Paul Celan.<br /> <br /> <br /> <br /> Fugue de mort<br /> <br /> Lait noir de l’aube nous le buvons le soir<br /> le buvons à midi et le matin nous le buvons la nuit<br /> nous buvons et buvons<br /> nous creusons dans le ciel une tombe où l’on n’est pas serré<br /> Un homme habite la maison il joue avec les serpents il écrit<br /> il écrit quand il va faire noir en Allemagne Margarete tes cheveux d’or<br /> écrit ces mots s’avance sur le seuil et les étoiles tressaillent il siffle ses grands chiens<br /> il siffle il fait sortir ses juifs et creuser dans la terre une tombe<br /> il nous commande allons jouez pour qu’on danse<br /> <br /> Lait noir de l’aube nous te buvons la nuit<br /> te buvons le matin puis à midi nous te buvons le soir<br /> nous buvons et buvons<br /> Un homme habite la maison il joue avec les serpents il écrit<br /> il écrit quand il va faire noir en Allemagne Margarete tes cheveux d’or<br /> Tes cheveux cendre Sulamith nous creusons dans le ciel une tombe où l’on n’est pas serré<br /> Il crie enfoncez plus vos bêches dans la terre vous autres et vous chantez jouez<br /> il attrape le fer à sa ceinture il le brandit ses yeux sont bleus<br /> enfoncez plus les bêches vous autres et vous jouez encore pour qu’on danse<br /> <br /> Lait noir de l’aube nous te buvons la nuit<br /> te buvons à midi et le matin nous te buvons le soir<br /> nous buvons et buvons<br /> un homme habite la maison Margarete tes cheveux d’or<br /> tes cheveux cendre Sulamith il joue avec les serpents<br /> <br /> <br /> Il crie jouez plus douce la mort la mort est un maître d’Allemagne<br /> il crie plus sombre les archets et votre fumée montera vers le ciel<br /> vous aurez une tombe alors dans les nuages où l’on n’est pas serré<br /> <br /> Lait noir de l’aube nous te buvons la nuit<br /> te buvons à midi la mort est un maître d’Allemagne<br /> nous te buvons le soir et le matin nous buvons et buvons<br /> la mort est un maître d’Allemagne son œil est bleu<br /> il vise tire sur toi une balle de plomb il ne te manque pas<br /> un homme habite la maison Margarete tes cheveux d’or<br /> il lance ses grands chiens sur nous il nous offre une tombe dans le ciel<br /> il joue avec les serpents et rêve la mort est un maître d’Allemagne<br /> <br /> tes cheveux d’or Margarete<br /> tes cheveux cendre Sulamith<br /> <br /> <br /> Paul Celan, traduction Jean-Pierre Lefebvre<br /> © Editions GALLIMARD, 1998, pour la traduction française<br /> <br /> <br />
Répondre

Archives

À propos

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Les pseudonymes ne sont plus acceptés pour les commentaires. (4.11.2018)